PARTAGER

Apple a du souci à se faire, les grandes marques sont décidées à ne plus lui laisser l’exclusivité du marché des enceintes connectées. En effet, en marge de sa conférence Ask More 2017 qui se tenait hier soir, Google a dévoilé non pas une mais deux enceintes connectées, allant en concurrence directe avec le HomePod d’Apple.

De plus, parmi le duo d’enceintes connectées, une a la particularité d’être vendue à un prix ridiculement dérisoire.

Google Home Max, de la puissance à l’état brut

La plus étoffée des enceintes dévoilées par Google hier soir, le Home Max se présente sous la forme d’une brique, mais d’une légèreté déconcertante.

L’enceinte connectée est par ailleurs constituée de plastique, c’est normal, il s’agit du matériau le plus utilisé dans l’industrie des accessoires, mais aussi, d’une toile qui recouvre la façade en cachant le haut-parleur.

Sous la bête, on découvre deux woofers, d’une puissance inconnue, mais que Google annonce comme 20 fois plus puissants que la version initiale du Google Home. Il sera possible de vérifier tout ça lorsque le dispositif sera entre nos mains.

Côté prix, le Google Home Max est attendu aux Etats-Unis à un tarif d’entrée situé à 399 dollars, dès décembre. Il est à noter que ce tarif est de 50 dollars supérieur à l’Apple HomePod. Deux coloris seront proposés, blanc/noir et noir.

Google Home Mini, c’est pas cher et ça fait le boulot

La seconde enceinte connectée dévoilée par Apple n’est nulle autre que celle ayant tant fait parler d’elle au gré des valses du moulin à rumeurs.

Baptisée Home Mini, il s’agit d’une enceinte connectée minimaliste qui fait le boulot, le fait bien et est par dessus tout commercialisée à un tarif ridiculement bas, 49 dollars. En effet, après avoir démocratisé les enceintes connectées de part le monde grâce à Google Home, la firme de Mountain View s’attaque maintenant aux plus petits budgets.

Face au succès du Home qui s’est écoulé à raison de 100 millions d’exemplaires, le Home Mini risque d’avoir un sacré succès, nous en avons d’ailleurs déjà commandé quelques uns ici, à la Rédaction.

Sur le papier, l’enceinte minimaliste se présente sous la forme d’une brioche rondelette, dont la base en plastique, sert de réceptacle pour l’unique woofer intégré. La façade supérieure arbore une toile tissée, cachant le haut-parleur et ses composants. Trois couleurs seront proposées : gris, noir et orange.

Ne vous y trompez pas, malgré son tarif, cette enceinte connectée est bien compatible Google Assistant et reconnait même plusieurs voix, l’objectif de Google étant de proposer une gamme d’appareils capable de séduire les familles, afin que chaque pièce de la maison comporte un Google Home Mini. Vu son tarif, c’est un pari qui risque d’être remporté par le propriétaire d’Android.

Google Home Mini est commercialisé dès à présent aux Etats-Unis, à 49 dollars, son tarif en France étant fixé à 59,99 euros.