PARTAGER

Apple a le Steve Jobs Theater, Samsung a New-York et Huawei a Munich, puisque la marque chinoise a choisi encore une fois cette adresse pour dévoiler son porte étendard et plus puissant smartphone jamais conçu par ses soins. Le Mate 10 Pro et son acolyte 10 sont officiels.

Vraie évolution et montée en gamme que propose le chinois, les deux smartphones centrés sur l’intelligence artificielle promettent de belles perspectives, mais probablement pas au tarif attendu par les consommateurs.

Deux modèles, un seul disponible chez nous

En effet, Huawei a profité de son évènement pour dévoiler deux variantes de sa nouvelle phablette, dont une Pro. C’est cette dernière qui devrait débarquer dans les jours à venir dans l’Hexagone, logique donc que nous centrions cette présentation sur le Mate 10 Pro.

Fin, élégant et très pratique au quotidien

Huawei pourrait bientôt porter le titre du Roi de la finesse, tant le chinois fait des efforts chaque année pour rendre ses smartphones toujours moins épais. Le Mate 10 Pro fait également partie de cette lignée de fins smartphones.

Ne mesurant que 154,2 x 74,5 x 7,9 mm pour un poids contenu de 178 grammes, le smartphone jouit de dimensions raisonnables pour une phablette haut de gamme.

Huawei Mate 10 et 10 Pro – Crédit photo : wccftech.com

Les Mate 10 Pro est basé sur une architecture unibody comme son prédécesseur, et structuré également autour du métal et du verre. On a de ce fait droit à du verre en façade, couvrant quasiment l’intégralité de la face avant, excepté les deux bandes supérieure et inférieure logeant le logo de la marque et les capteurs frontaux, photo, de proximité et luminosité.

Le dos de l’appareil, incurvé, permet une excellente prise en main au quotidien, et est fait de métal brossé serti d’une couche de verre du plus bel effet. C’est un produit Huawei, et il respire soin et qualité de finitions. Ce dos très froid et solide accueille par ailleurs outre le double-capteur photo, une nouveauté esthétique baptisée “bande réfléchissante” et qui selon le constructeur sert surtout lors de la capture photo, car attirant le regard du sujet photographié et rendant la pause plus naturelle.

Huawei Mate 10 Pro – Crédit photo : wccftech.com

En-dessous de cette bande réfléchissante, l’on retrouve l’habituel capteur d’empreintes digitales, trônant au beau milieu de la partie supérieure au dos du smartphone. Comme d’accoutumée, ce capteur biométrique se veut intelligent et propose à cet effet quelques gestes visant à lancer des tâches précises sur le smartphone.

Huawei Mate 10 Pro Family – Crédit Photo : wccftech.com

Proposé en trois coloris, Midnight Blue, Titanium Grey et Mocha Brown, le smartphone est bien lancé pour concurrencer dans un certain sens le Note 8 de Samsung, nonobstant que tous deux ne boxent point dans la même catégorie.

Un récital très harmonieux sous le capot

L’essentiel de ses lettres de noblesse, le Mate 10 Pro le doit à l’armada qu’à proposé en son sein Huawei. En effet, ce smartphone tourné vers l’avenir et doté de capacités réelles d’intelligence artificielle, est animé par une puce maison, le Kirin 970, une version remixée de l’octacore lancé l’an dernier par la marque et lâché dans cette édition à 2,36 GHz.

Ce processeur est par ailleurs suppléé dans ses tâches par pas moins de 6 Go de mémoire vive et au choix 128 ou 256 Go de mémoire de stockage. Huawei a fait le choix de supprimer sur ce nouvel appareil le port de cartes micro-SD. Comme quoi plus on monte en gamme, moins on dispose d’équipements.

Kirin 970 – Crédit photo : Phone Arena

Le smartphone jouit également d’une nouveauté introduite par un concurrent cette année. En effet, il est interfacé par un écran de 6 pouces au format 18:9. Non borderless (mais aux bordures ultra-fines et quasi imperceptibles) l’écran OLED affiche une définition Full-HD+ de 2160 x 1080 pixels pour une densité de 402 ppi.

La partie est sous le commandement de deux capteurs photo, dont un double-capteur dorsal proposant deux optiques dont un de 12 millions de pixels, RGB et le second, monochrome, de 20 millions de pixels. Tous deux ouvrant à f/1,6, accompagnés d’un autofocus laser, d’un flash multidirectionnel à deux tons et issus de la collaboration annuellement datée entre Huawei et l’opticien allemand Leica. Le capteur frontal quant à lui, 8 millions de pixels.

Propulsé par Android 8.0 Oreo masqué sous l’apparat d’EMUI 8.0, le smartphone est alimenté par une énorme batterie de 4000 mAh, qu’on pourra recharger par le biais du port USB Type-C.

Huawei Mate 10 Pro waterproof – Crédit photo : Journal Du Geek

Notons par ailleurs que le Mate 10 Pro est compatible double-SIM 4G, et embarque contrairement à la concurrence de doubles connexions VoLTE, entre autres éléments classiques tels que le NFC ou les puces WiFi 2.4G, 802.11a/b/g/n/ac. Il est enfin résistant à la poussière et à l’immersion jusqu’à 1,5 mètre durant 30 minutes grâce à sa certification IP67.

Le Mate 10 Pro à l’ère de l’IA

Comme n’a cessé de le marteler son PDG Richard Yu, le Mate 10 Pro de Huawei est le premier smartphone au monde spécifiquement équipé pour user de la pleine puissance de l’intelligence artificielle. Pour ce faire, aux côtés du Kirin 970 qui l’anime, le smartphone embarque également une unité de traitement neuronal dédiée (NPU).

Le NPU traite les informations différemment du traditionnel couple CPU/GPU – Crédit Photo : Les Numériques

Grâce à l’apprentissage des habitudes de l’utilisateur, l’IA est à même de doubler l’autonomie du smartphone, tout en améliorant l’expérience utilisateur au gré de la fourniture de précieux services liés aux goûts et besoins de ce dernier. L’intelligence artificielle est surtout mise en avant par Huawei sur le plan photo, puisque améliorant grandement selon marque les possibilités de traitement photo.

Mi-smartphone mi-ordinateur

A l’instar de DeX de Samsung sur les Galaxy S8 et Note 8, Huawei propose sur son Mate 10 une fonctionnalité permettant de le muer en ordinateur.

Huawei PC Mode – Crédit photo : Huawei Consumer

Baptisée “Huawei PC Mode”, cette fonctionnalité est automatiquement lancée lorsque le smartphone est connecté à un écran externe via le câble HDMI.

La douloureuse plus accessible au grand-public

A contrario de ses concurrents directs dont les tickets d’entrée se situent à plus de 1000 euros, le Mate 10 Pro pourra être acquis en échange de 799 euros dès mi-novembre. Seul le modèle de 256 Go laisse couler quelques sueurs froides, avec un ticket fixé à 1395 euros.

Un petit mot sur le Mate 10

En effet, notre marché étant plus porteur que certains concurrents, seul le Mate 10 Pro y sera commercialisé. Cependant, notre voisin basque, l’Espagne, devrait avoir droit à la version de base, Mate 10. Ce smartphone est une copie conforme du modèle présenté ci-dessus, à ceci près que quelques aménagements ont été effectués ici et là pour bien marquer la différence.

Huawei Mate 10 – Crédit photo : 9to5mac.com

Le premier d’entre ces aménagements est bien-sûr esthétique, puisque le smartphone mesure 150,5 x 77,8 x 8,2 mm pour un poids de 186 grammes. Le second aménagement est le capteur d’empreintes digitales au dos, qui passe pour le coup en façade et prend place au sein du bouton d’accueil qui remplace le logo de la marque sur la bande inférieure.

Du reste, la fiche technique est quasiment identique, à ceci près qu’on a droit à 4 Go de mémoire vive sur le Mate 10, couplés à 64 Go de mémoire interne de stockage. L’écran est sur le Mate 10 de type LCD IPS et affiche une définition QHD de 2160 x 1440 pixels pour une densité similaire à l’OLED du Mate 10 Pro. Le reste étant sans changement aucun, excepté l’adjonction d’un coloris destiné aux “femmes” comme l’a fait remarqué le PDG de Huawei durant la présentation, il s’agit du Pink Gold.

Huawei Mate 10 – Crédit photo : Phonandroid

Ce Mate 10 sera lancé à 699 euros, pour une disponibilité intervenant dès la fin du mois d’octobre.