PARTAGER

Depuis l’an dernier, Nokia n’est plus soumis à la contraire de se tenir à l’écart du marché des smartphones, et le finlandais en a profité pour vendre son image de marque à une holding fabriquant des smartphones à l’effigie Nokia.

Déjà 4 smartphones produits par HMD, qui vient d’officialiser le Nokia 7, un autre milieu de gamme qui a des arguments solides, mais hélas, un tarif salé et une incertitude de commercialisation sur le territoire français.

Abouti esthétiquement parlant, design “Premium”

En effet, Nokia ne réinvente rien, puisque son 7 entre en droite ligne sur la piste pavée par l’iPhone 6 depuis 2014, du moins en ce qui concerne le form-factor du smartphone.

Crédits photo : TechGuru – Captures HMD Global

On a donc droit à un smartphone au châssis Unibody, alliant matériaux nobles, uniquement. La façade et le dos ont droit à du verre poli et renforcé  par du Gorilla Glass 4, tandis que les tranches et bordures du 7 sont en métal brossé, serti de biseaux très francs et anguleux sur les contours, mais cependant percés de gaines laissant filtrer le signal réseau.

Le smartphone est réussi, c’est un fait, il dégage un air “premium” qui tape immédiatement à l’œil. Le dos accueille le bloc photographique constitué du capteur centré et en-dessous duquel on retrouve le flash 2 tons. Sous ce capteur photo, se greffe le capteur d’empreintes digitales, qui fait suite au logo “Nokia”.

Crédits photo : TechGuru – Captures HMD Global

La façade quant à elle, totalement faite de verre Gorilla Glass, n’accueille aucun bouton physique, et jouit de bordures très fines, non borderless cependant. Les tranches accueillent quant à elles les boutons de volume haut/bas et verrouillage/déverrouillage.

Très équilibré du point de vue technique

Malgré son apparat “premium”, le Nokia 7 se destine au milieu de gamme. Pour ce faire, il est animé par un processeur Snapdragon 630, nouvellement dévoilé par le fondeur américain Qualcomm, lâchant 8 cœurs véloces à raison de 2,2 GHz et associé dans le 7 à 4 ou 6 Go de mémoire vive et 64 Go de base de stockage interne.

Crédit photo : HMD Global

Très fluide grâce à la version d’Android hautement épurée qu’y propose la marque, le smartphone est également assorti d’un écran de 5,2 pouces de type LCD IPS, défini en Full-HD (1920 x 1080 pixels), pour une densité de 424 ppp. Cet écran affiche au format 16/9.

Alimenté par une batterie de 3000 mAh, le smartphone est compatible avec la recharge rapide Quick Charge 3.0, qui passe forcément par la sortie USB Type-C y installée sur la tranche inférieure.

Crédit photo : HMD Global

La partie photo étant l’apanage de deux capteurs, dont un dorsal de 16 millions de pixels, et l’autre, frontal, de 5 millions. Connectique classique, WiFi, mais surprise, le port Jack 3.5 mm est toujours présent, et Nokia a eu la gentillesse de proposer dans son 7, du Bluetooth 5.0.

Des fonctionnalités inédites

Deux fonctionnalités inédites sont embarquées dans le Nokia 7, à commencer par les “Bothies” ces photos capturées conjointement par les deux capteurs photos :

Crédit photo : HMD Global

Ensuite, Nokia OZO est également de la partie. Pour rappel, cette technologie améliore de plus de 70% la qualité de l’audio dans les vidéos capturées depuis un smartphone.

La douloureuse

En effet, deux versions du Nokia 7 seront commercialisées, mais hélas pas en France. Il faudra donc passer par l’importation pour l’acquérir.

Comptez selon le modèle, 2 499 yuan pour 4 Go de RAM, soit 319 euros, et 2 699 yuans pour le modèle de 6 Go, soit 344 euros.

Source :

HMD Global

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz