PARTAGER

Franchise totalement déjantée, Wolfenstein  II met en scène un super combattant livrant bataille contre le troisième Reich. Son second opus, “The New Colossus” , attendu le 27 octobre prochain, voit ses configurations minimales et recommandées livrées par Bethesda.

Wolfenstein  II, l’intrigue du jeu

Le second opus de Wolfenstein se centre sur les aventures d’un acteur remarquable, William J. Blazkowicz, qui doit sauver les Etats-Unis de l’emprise de l’Allemagne d’Hitler.

Crédits photo : Akamai

Configuration minimale, attention les yeux

Le jeu nécessite une base solide, proposée par Windows bien évidemment, sous les versions 7, 8 ou 10. De préférence en 64 bits.

Cependant, le plus intéressant, c’est le processeur demandé. Deux puces des principaux fondeurs sont évoquées : un Core i7-3770 d’Intel, ou un AMD FX-8350 (ou supérieur) feront l’affaire.

Par ailleurs, à ce processeur, doivent être associés une carte graphique Nvidia GTX 770 de 4GB de mémoire, ou une AMD Radeon R9 290, elle aussi de 4GB de mémoire. Sans compter 55 Go de stockage disque nécessaires, et 8 Go de mémoire vive.

En somme, il faut s’armer d’un bolide pour pouvoir jouer à Wolfenstein II, mais la suite, la configuration recommandée, laisse comme une trace de claque sur la joue.

Configuration recommandée, attention la carte bleue

On passe littéralement ici à la démesure, puisque la configuration de recommandée doit impérativement se baser sur un Core i7-4770 d’Intel ou un FX-9370 d’AMD, ou versions supérieures, pour jouer à la galette en toute fluidité et immersion.

A ces deux monstres de puissance et de consommation électrique, il faudra raccorder à minima une carte graphique Nvidia GTX 1060 dotée de 6 GB de capacité ou une AMD Radeon RX 470, plafonnant à 4GB.

Du reste, les habituels systèmes sont compatibles, à savoir Windows 7, 8 ou 10, tournant en 64 bits et amortis par 16 Go de mémoire vive et 55 Go de mémoire de stockage uniquement pour le jeu.

Plus que trois jours à tenir donc, pour revoir le brave William J. Blazkowicz reprendre le combat contre les nazis.