PARTAGER

Twitter l’a annoncé, il est désormais possible de poster des messages deux fois plus longs qu’auparavant. Une mini-révolution pour le réseau social qui cherche à se renouveler.

Des messages pouvant aller jusqu’à 280 caractères

La nouvelle possibilité offerte par Twitter a déjà été inaugurée par beaucoup de personnalités et d’utilisateurs. Et parmi eux, se trouve Donald Trump, qui a alors posté un message de 216 caractères au sujet de son récent discours. La fonctionnalité est destinée à attirer plus d’utilisateurs, en facilitant ainsi la diffusion des messages sur le réseau. Le patron lui, a simplement tweeté “140+140!” pour annoncer le changement intervenu sur réseau social.

Après une phase de tests jugés concluants par les équipes de Twitter, la longueur des messages s’est donc considérablement allongée pour atteindre le double de son ancienne capacité. Une particularité qui plaît, mais qui ne rend pas pour autant le caractère bref de Twitter obsolète. En effet, les utilisateurs tests continuaient de poster des messages inférieurs à 140 caractères.

Une décision prise pour offrir plus de “place” et de clarté aux messages

Le groupe californien a décidé de donner plus d’espace et de liberté aux messages publiés. Il estimait par ailleurs que le fait de limiter ces messages à 140 caractères faisait perdre du temps aux utilisateurs. Ceux-ci étaient souvent obligés de couper leurs messages et d’en sélectionner les morceaux les plus importants, ce qui demande forcément plus de temps que de simplement les poster tels quels. De ce fait, certains d’entre eux restaient timides et ne se montraient pas actifs sur le réseau. Les équipes du groupe sont donc satisfaites de l’impact de cette nouvelle possibilité sur leur réseau.

tweets
Crédit photo : Photo-Mix – Pixabay

Une question éthique vis-à-vis des possibilités laissées à Donald Trump

Certains s’indignent de ces 280 caractères désormais disponibles, puisqu’ils s’inquiètent du “pouvoir médiatique” que cela confère au président américain, très friand des tweets à scandales, notamment au sujet de la Corée du Nord. Twitter avait alors annoncé que “des mesures” seraient prises sans entrer plus dans les détails. Annonce qui était intervenue juste après la suspension du compte du président par un employé, l’espace de quelques instants.

Des difficultés financières et un nombre d’utilisateurs qui stagne ont contraint Twitter à faire preuve de renouveau. La question des 140 caractères avait été évoquée en 2016, mais avait rencontré un fort répondant de la part des utilisateurs, qui craignaient que le réseau ne perde de son authenticité. Cette mise à jour de Twitter suscite donc des avis très mitigés.

Source :

Challenges