PARTAGER

Cette possibilité disponible depuis 2 ans aux États-Unis l’est depuis hier en France. C’est à travers Messenger la messagerie instantanée que se font ces paiements en ligne. Pour éviter tout risque d’arnaques et de vol, Facebook a encadré cette nouvelle fonctionnalité de mécanismes de sécurité et de régulation assez performants.

Le service bancaire Messenger, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un service de paiement entièrement gratuit que Facebook met désormais à la disposition de ses utilisateurs français à travers sa messagerie instantanée. Pour recevoir et envoyer de l’argent, chacune des 2 personnes doit avoir enregistré au préalable ses coordonnées bancaires sur le site.

service bancaire Messenger
Le service bancaire de Messenger Crédits photo Bilan.ch

Le transfert est effectif au bout de 1 à 3 jours dans le compte bancaire du receveur. Les transferts ne peuvent excéder 500 euros en une fois et plus de 1500 euros par mois. Actuellement, ces paiements ne sont effectués qu’entre particuliers.

Il est prévu de l’étendre prochainement aux paiements commerciaux. Pour David Mascus le directeur de Messenger, « C’est la suite logique, ça arrivera bientôt. »

Facebook compte diversifier ses revenus

Ayant à son actif plus d’1 milliard d’utilisateurs, Messenger entend les conserver et les augmenter en innovant par des offres qui séduiront de plus en plus les consommateurs. Il y a derrière cette nouvelle fonctionnalité la volonté de faire concurrence à des géants comme Paypal déjà bien installés dans le service de paiement en ligne.

Une petite vidéo de démonstration rapide du service bancaire de Messenger :

C’est la raison pour laquelle Facebook a mis en place dans la foulée l’assistant personnel qui est au service de ce nouveau moyen de paiement. L’entreprise cherche coûte que coûte à empêcher ses utilisateurs d’aller voir ailleurs.

Les dirigeants de Facebook ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et voudront notamment prolonger cette opportunité en s’installant dans le monde de l’e-commerce qui génère des centaines de milliards chaque année.

Source :

LesEchos

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz