PARTAGER

Google a l’intention de supprimer les applications qui utilisent abusivement les options d’accessibilité des Smartphones. Selon le géant américain, ces applications s’en servent pour tout, sauf pour aider réellement les personnes avec un handicap.

Google prévoit un grand nettoyage dans le Play Store

Ce sont donc des dizaines d’applications qui sont menacées de suppression par Google. Ce dernier estime que beaucoup utilisent les options d’accessibilité sans intention de venir en aide aux personnes en situation de handicap. En effet, Android est pourvu de ces fonctions pour permettre aux personnes malentendantes, malvoyantes ou à dextérité réduite d’utiliser leur appareil. Ces options sont donc prévues pour les aider à utiliser leur Smartphone au quotidien.

Ces services se basent sur les interfaces de programmation spécifiques, mais sont aussi utilisés par les applications dans un but d’automatisation des tâches.

google
Crédit photo : Teknolojinin Beyni

Certaines applications détournent ces aides

Les services dits « d’accessibilité » permettent aux applications d’accéder aux données des autres applications, à la condition qu’elles aient obtenu suffisamment d’autorisations. Google souhaite donc faire pression sur les développeurs qui en abusent pour les inciter (vivement) à régulariser la situation. Selon le géant américain donc : « Les applications requérant les services d’accessibilité doivent uniquement être utilisées pour aider les utilisateurs avec des handicaps à se servir des appareils et applications Android ».

Les applications utilisent ces options pour obtenir des données, ce qui n’est pas très sécurisé. Mais comme si cela ne suffisait pas, elles abusent d’un service destiné aux personnes handicapées, et le détournent. Chose que Google n’apprécie guère et la firme vient de le faire savoir. Parmi les applications menacées de suppression, on peut notamment trouver : Clipboard, Tasker, Actions et LastPass.

Pour se défendre, les développeurs jugent « trop vagues » les conditions d’utilisation des interfaces de programmation. Une déclaration qui pourrait inciter à Google à renforcer et durcir ces conditions à l’avenir.

Source :

CNET

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz