PARTAGER

Le monde vidéoludique pourrait connaître un bouleversement. La légalité des loot boxes comprises dans de nombreux jeux est remise en question en Belgique.

La prolifération des loot boxes sur le marché

Dernièrement, les jeux vidéo contenant des loot boxes (boîtes surprises à acheter avec de l’argent réel) se sont très largement multipliés. Auparavant, cela ne constituait pas de réel problème, du moment où les éléments à gagner sont seulement esthétiques ou cosmétiques. C’est le cas notamment pour Overwatch. Néanmoins, cela le devient lorsque ces boîtes sont susceptibles de contenir des armes ou des améliorations. Ce serait notamment le cas pour Star Wars et Battlefront II et le jeu mobile Battle Bay.

Pour certains, ces tirages au sort aléatoires ne le seraient pas tant que cela. Ils en sont venus à le faire remarquer à la Commission des Jeux de Hasard de Belgique. Selon son directeur Peter Naessens « tout repose sur la chance, ce qui signifie que le joueur prend part à un jeu d’argent. S’il s’avère qu’il s’agit de jeu de hasard, les éditeurs devront dans ce cas avoir un permis ».

loot boxes
Crédit photo : usgamer.net

Une enquête ouverte en Belgique

Tout d’abord, les jeux d’argent sont interdits aux mineurs. Néanmoins, il s’avère que beaucoup de jeux contenant des loot boxes sont joués par des enfants ou d’adolescents. Et il n’est pas exclu que ces derniers se servent des cartes bancaires des parents pour réaliser des achats in-apps ou ingame.

Du coup, le législateur belge semble s’intéresser au problème des loot boxes. La Commission belge a ouvert une enquête qui devrait permettre de mettre au jour d’éventuelles fraudes. De plus, s’il s’avère que les loot boxes sont truquées et donc pas réellement soumises au hasard, cela correspondrait à un délit grave vis-à-vis de la loi sur les jeux de hasard. Si un manquement à la loi se fait connaître, c’est à coup d’amendes de plusieurs centaines de milliers d’euros que la situation devrait se régulariser.

Par ailleurs, l’ESRB et PEGI ne considèrent pas les loot boxes comme des jeux d’argent. Néanmoins, il semblerait que des joueurs britanniques saisissent le parlement anglais afin de lancer une enquête impartiale.

Source :

KultureGeek