PARTAGER

Il y a un an, un petit robot évitant l’oubli de prise de médicament était présenté. Désormais, tout devient encore plus simple. Aux États-Unis, le tout premier comprimé connecté vient d’être autorisé par la Food and Drugs Administration.

Un comprimé intelligent qui permet un meilleur suivi des patients

L’autorité en charge de réguler l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique des États-Unis, la Food and Drugs Administration (FDA) vient d’autoriser l’utilisation d’un médicament connecté. Ce dernier, baptisé Abilify MyCite, est équipé de capteurs et d’un transmetteur intégrés. Le système communique avec un patch porté par le patient. Une application sur smartphone collecte les données transmises par le patch. L’utilisateur peut, s’il le souhaite, partager ces informations avec son médecin et le personnel autorisé via une base de données accessible.

Le suivi permet notamment de vérifier la prise de médicaments pour les patients. Eux-mêmes et les médecins sont désormais alertés dès lors que la prise a été faite. Enfin, si le patient ne sait plus s’il a ou non pris ses médicaments, l’application lui fournit un détail précis.

comprimé
Crédit photo : wnep.com

Une technologie de la taille d’un grain de sable

Le capteur qui équipe chaque comprimé est aussi gros qu’un grain de sable. Il est composé de magnésium, de cuivre et de silice. Lors que l’appareil entre en contact avec l’acide stomacal, un signal électrique se déclenche et active la puce. Quelques minutes après la prise médicamenteuse, le patch de l’utilisateur, situé sur la gauche de sa cage thoracique, reçoit le signal émis par le transmetteur de la puce. Les données concernant la dose et l’heure de la prise sont envoyées par Bluetooth à l’application.

Le médecin, ainsi que quatre personnes du choix du patient (comme sa famille ou ses proches par exemple) peuvent donc avoir accès à l’ensemble de ces informations. Le patient dispose également de la possibilité de couper cet accès à tout moment.

comprimé
Crédit photo : Freestocks – Unsplash
Source :

KultureGeek