PARTAGER

Après la lutte contre le Revenge Porn, Facebook s’attaque maintenant au suicide. Le réseau social a annoncé la mise en place d’un nouvel outil qui reposera sur une intelligence artificielle. Il a pour vocation de détecter et de proposer de l’aide aux personnes présentant des signes avant-coureurs de suicide.

Détecter les statuts et vidéos suicidaires en direct

L’outil annoncé par Facebook a pour objectif de détecter les statuts et vidéos à caractère suicidaire des utilisateurs. Et ce avant même qu’ils ne soient rapportés par ces derniers. Le réseau social souhaite ainsi venir en aide aux personnes qui ont des idées suicidaires et ainsi leur éviter de passer à l’acte.

Dès lors que l’intelligence artificielle aura détecté un statut ou une vidéo présentant des signes suicidaires, Facebook affichera un message sur l’écran de l’utilisateur pour lui proposer de l’aide. Plusieurs possibilités s’offriront alors à celui-ci. Parmi elles, on trouve l’appel à un service d’assistance, des conseils ou un dialogue avec un ami.

suicidaires
Créduit photo : kulturegeek.fr

La fonctionnalité devrait être déployée dans plusieurs pays

Dans son annonce, Facebook stipule que cette nouvelle fonctionnalité sera disponible dans plusieurs pays. Cependant, le réseau social n’a pas encore diffusé la liste des pays en question. En revanche, on sait que les utilisateurs des pays de l’Union européenne ne pourront pas profiter de ce système basé sur l’intelligence artificielle. Des lois de confidentialité peuvent effectivement poser problème au niveau de la technologie utilisée.

Il est aussi précisé que des hommes et des femmes sont formés pour réagir aux diverses publications à caractères suicidaires des internautes. Ils sont d’ores et déjà prêts à intervenir et à proposer leur aide à ceux qui en ont besoin. Facebook précise avoir travaillé avec des organisations spécialisées dans le but d’apprendre à reconnaître les signes qui évoquent un possible suicide. Le réseau s’est basé sur les informations fournies pour créer son nouvel outil.

suicidaires
Crédit photo : wikimedia.commons
Source :

KultureGeek