PARTAGER

Cela faisait déjà un bon moment que WhatsApp n’avait pas connu de panne généralisée. Au soir du réveillon de passage à 2018, le câble fut interrompu, et jusqu’à présent quelques zones du monde sont toujours dépourvues d’accès à WhatsApp, il s’agit d’une panne mondiale. Les serveurs seraient en cause, du fait du trafic.

Le monde entier touché, panne générale

Tout débuta aux alentours de 18 h hier 31 décembre. Quelques internautes basés en Asie, précisément en Inde, ont rapporté l’incapacité qu’ils ont rencontrée à envoyer des messages à leurs correspondants via WhatsApp. Les messages ne partaient tout simplement pas.

Crédits photo : PhonAndroid, WhatsApp, panne mondiale

Peu de temps après, ce fut au tour de l’Europe et des États-Unis de faire face au même problème. Et même en Afrique, où notre correspondant camerounais nous a signifié le problème, il était impossible d’envoyer photos et vidéos, de visualiser des statuts ou d’échanger des messages avec ses contacts.

La firme prit les devants

En effet, il était important de donner une explication aux utilisateurs, ce que fit WhatsApp, qui s’est empressé de livrer dans un communiqué :

« Les utilisateurs de WhatsApp dans le monde ont connu aujourd’hui une brève panne qui a été résolue. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée. »

Le problème est résolu selon WhatsApp, mais…

À en croire les responsables de WhatsApp, la panne serait passée, mais même au moment où ces lignes sont écrites, quelques zones du monde sont toujours privées de leur accès à WhatsApp, exception faite de la RDC où les pouvoirs publics ont bloqué les réseaux sociaux et applications de messagerie instantanée afin de pouvoir mettre un terme aux manifestations et contestations dans les rues.

La panne qui semble inhérente à la surcharge des serveurs de l’application peut s’expliquer par son propre succès. En effet, WhatsApp c’est plus d’un milliard et demi d’utilisateurs à travers le monde.

On regrettera juste de n’avoir point pu envoyer à temps ses vœux les meilleurs pour la nouvelle année à ses correspondants.

Source :

KultureGeek