PARTAGER

Beaucoup ont déjà succombé à l’envie de se venger d’un ancien employeur en lui mettant un mauvais avis sur Internet. Google a compris la supercherie et a décidé d’y mettre définitivement terme.

Se venger d’un employeur sur Internet : une pratique courante

On le sait, Internet peut être un véritable défouloir pour certains. Devant un écran et caché derrière un pseudonyme, nul ne peut savoir de qui vient les commentaires laissés sur les sites d’évaluation des établissements. Il est d’ailleurs légitime de penser que de véritables clients s’y rendent pour donner leur avis.

employeur
Logo Google – Crédit photo : wikimedia.commons

Et pourtant, il est courant de se venger d’un employeur ou ex-employeur en lui accordant une notation très négative. Souvent, cette mauvaise note s’accompagne d’un petit mot pas toujours sympathique. Alors même si certains patrons ne sont pas des plus agréables, Google estime que cette pratique doit cesser.

Google change les règles de conflit d’intérêts

Le conflit d’intérêts instauré par les systèmes de notation d’établissements prend trois éléments en compte. Publier un contenu négatif sur un concurrent pour influencer sa note, ainsi que sur un employeur actuel n’est pas permis. De plus, il est en toute logique impossible de noter son propre établissement. Pour empêcher des employés de se venger de leur ex-employeur, Google a ajouté dans ces éléments le terme « ancien ». Ainsi, ceux qui déposent des avis ne peuvent plus noter un actuel ou ancien employeur.

employeur
Système de notes en étoiles – Crédit photo : blog.bnblord.com

Les avis dont il est question sont ceux que l’on peut trouver sur les fiches de Google. Celles-ci se situent juste à droite des résultats de recherche proposés. Tout le monde est à même d’y poster un avis, qu’il soit positif ou négatif. Il n’est d’ailleurs pas précisé de quelle manière Google opère ses vérifications, mais un ancien employé ne peut plus poster de commentaires selon les règles établies par la firme.

Source :

Kulturegeek