PARTAGER

Samsung a décidé de refondre son milieu de gamme, et à cette occasion, a enterré les Galaxy A5 et A3, pour promouvoir pour l’instant le Galaxy A8 (2018), remplaçant du A5. Alors qu’il n’était encore disponible qu’outre-Atlantique, le Galaxy A8 (2018) débarque dans nos contrées sur Amazon.

Un bref rappel des principaux points forts du smartphone du sud-coréen, qui reprend en grande partie l’apparence d’un S8 et les composants d’un S6/S7, pour 500 euros. En vaut-il réellement la peine ? Quelle stratégie prépare Samsung avec cette nouvelle gamme ?

Un S8 dans le corps d’un A5

Les designers de Samsung n’ont apparemment pas besoin de beaucoup bosser en ce moment, puisque la marque se contente chaque année de prendre le design de son précédent haut de gamme, puis de calquer ce dernier sur ses entrée et milieu de gamme de la cuvée de l’année en cours.

Le Galaxy A8 de Samsung – Crédits photo : Android Authority

C’est à peu près ce qu’il s’est passé avec le Galaxy A8 (2018), un véritable rejeton illégitime du S8 et du A5. Il hérite en tous points de la tunique du S8 sorti l’an dernier. On a ainsi droit à un smartphone au format 18,5:9 et plus long que large. Dos et façade en verre pour permettre la recharge sans fil, mais aussi, des bordures moins marquées que chez la concurrence.

Seul élément de différence entre le A8 et le S8, les bords incurvés, qui ne sont apparemment pas d’actualité sur le nouveau milieu de gamme. Il faut bien que le client déboursant 800 euros pour acquérir un S8 sente qu’il détient un appareil unique, différent du milieu de gamme, qui, lui, ne coûte que 499 euros. Nous y reviendrons.

Le Galaxy A8 de Samsung – Crédits photo : Android Authority

Autre élément nouveau sur le A8, le capteur d’empreintes digitales est mieux situé que sur le S8, soit en-dessous du capteur photo dorsal. C’est meilleur pour la préhension à une main, aussi bien pour le gaucher que le droitier.

La fiche technique détaillée

Le Galaxy A8 est certes un milieu de gamme, il ne mérite pas moins des composants haut de gamme. A débuter par la puce qui anime le smartphone, de fabrication maison. Il s’agit du Exynos 7885 dont la vitesse d’horloge culmine à 1.9 GHz. Il est épaulé par 4 Go de mémoire vive, 32 ou 64 Go de stockage extensible et un processeur graphique Mali-T830 MP3.

Galaxy A8 (2018) – Crédits photo : TechAPR

L’affichage est assuré par un magnifique écran AMOLED de 5,6 pouces, étalonné à 441 pixels par pouce, pour une définition ahurissante de 2220 x 1080 pixels.

Alimenté par une batterie de 3000 mAh, le smartphone pourra aisément être rechargé par le biais de la sortie USB Type-C ou par induction. Installé sous Android 7.1 Nougat, le smartphone devrait normalement accueillir sous peu Oreo. La surcouche logicielle Samsung Experience est bien évidemment de la partie.

Sur le plan de la photo, le Galaxy A8 est équipé d’un capteur de 16 millions de pixels au dos, accompagné d’un flash LED multidirectionnel et capable de filmer des vidéos en 1080p.

Le Galaxy A8 de Samsung – Crédits photo : GSMArena

Encastré dans un châssis de 149,2 x 70,6 x 8,4 mm pesant 172 grammes, le Galaxy A8 (2018) sera proposé en quatre couleurs : noir, or, gris et bleu.

Déjà disponible en pré-commandes

Comme évoqué dans le titre, le Galaxy A8 (2018) est d’ores et déjà disponible en pré-commandes sur Amazon, à un prix de départ de 499 euros. Pour ce prix, l’on possède une version moins brutale du S8, mais qui fera le boulot comme il faut.

De plus, il s’agit là d’un prix de départ. Connaissant Samsung, les offres de remboursement (ODR) foisonneront bientôt et permettront d’acquérir le A8 à moins de 400 euros.

Attention la facture sur le S9

Cette tendance haussière des tarifs du milieu de gamme laisse présager que Samsung décale une fois de plus vers le haut la limite de son haut de gamme.

Après un Note 8 débutant à plus de 1000 euros l’an dernier, cette année l’on pourrait avoir droit à un S9 au-dessus de la barre des 850 euros dès sa sortie.

Source :

FrAndroid