PARTAGER

Si l’année 2017 a été faste pour Samsung grâce aux ventes de la marque à la pomme, 2018 s’annonce moins rentable. Conséquence : Samsung se retrouve avec des écrans OLED dont il ne sait plus quoi faire.

Une année 2018 difficile pour l’iPhone X et Samsung

La firme de Cupertino a su anticiper la baisse des ventes de l’iPhone pour cette année. La marque à la pomme a ainsi réduit sa quantité d’écrans OLED commandés à Samsung. En effet, des estimations montrent une chute de 50 % des ventes par rapport aux estimations lors du premier trimestre. L’effet waouh est donc passé et les consommateurs ne sont plus prêts à débourser plus de 1 000 euros pour acheter un iPhone.

L’iPhone X est équipé d’un écran OLED fabriqué par Samsung. Crédit photo : Pixabay,designedbyjess

Cela implique un mauvais chiffre d’affaires pour Samsung d’après les informations relayées par Nikkei. La firme coréenne avait parié sur des ventes élevées et durables de l’iPhone X. Elle aurait donc décidé d’augmenter sa production d’écrans OLED pour coller à ses prévisions. Conséquence : Samsung se retrouve avec une surproduction.

Des écrans OLED trop chers

Samsung vend un écran OLED ayant des capteurs tactiles à 100 dollars. Cette somme représente deux fois le prix de ses dalles LCD. À cause de ce coût élevé, les constructeurs de flagships ne cherchent pas à intégrer les écrans OLED dans leurs smartphones. Selon une étude du cabinet d’analyses IHS, seuls 10 % d’appareils fabriqués par les constructeurs chinois Vivo et Oppo embarquent un écran OLED.

Ce coût ne peut pas être absorbé par les constructeurs de smartphones milieu de gamme. Cette surproduction devrait être bénéfique pour le marché à terme, avec une baisse du prix des écrans OLED. On pourrait donc voir des smartphones équipés d’un écran OLED tout en gardant un prix acceptable. Samsung devrait perdre sa place de leader incontesté, car de nombreux constructeurs veulent aussi fabriquer des écrans issus de cette technologie.

Source :

Idboox