PARTAGER

Nokia est bel et bien de retour dans le jeu, et compte apparemment se tailler la plus grosse part possible du gâteau du marché des smartphones. En effet, le finlandais désormais sous la houlette de la holding HMD était présent à Barcelone en marge du MWC 2018 qui s’y tient depuis samedi dernier. Ce dernier y a présenté, entre autres produits, pas moins de quatre smartphones alléchants, et un téléphone vintage, celui utilisé dans le film Matrix.

Que propose Nokia dans ses nouveaux terminaux ? En valent-ils la peine ? Réponse dans ce billet.

Le Nokia 8 Sirocco est enfin officiel, voilà un sérieux concurrent aux flagships

OnePlus s’est toujours attribué le titre de flagship killer. Et si c’était finalement Nokia qui devenait le vrai challenger des grosses marques de l’industrie du smartphone ? C’est en tous points vers ce dessein que la marque scandinave semble s’acheminer. Pour ce faire, elle a dévoilé durant le MWC 2018 un nouveau haut de gamme, le premier du genre à proposer aussi bien sur le plan esthétique que matériel d’excellents arguments.

Le Nokia 8 Sirocco, nouveau flagship du finlandais – Crédits photo : HMD

Sur le plan esthétique, le Nokia 8 Sirocco se présente sous la forme d’un terminal somme toute classique. Cependant, le Nokia 8 Sirocco se démarque de la concurrence de par son assemblage. On y retrouve des matériaux nobles (acier inoxydable et anodisé plus du verre), cela va sans dire, de même que des finitions exemplaires, mais c’est surtout la maîtrise des courbes, des bords arrondis et des angles et tranches, qui fait de ce smartphone l’un des haut de gamme les plus prometteurs de 2018.

Le Nokia 8 Sirocco, nouveau flagship du finlandais – Crédits photo : HMD

On a droit sur le plan purement technique à un processeur Snapdragon 835 de Qualcomm, Nokia faisant l’impasse sur le 845 dont la pénurie est une fois de plus créée par la sortie des Galaxy S9. Cette puce toujours aussi puissante épaulée dans ses tâches par 6 Go de mémoire RAM, ainsi que 128 de stockage interne de base. Extensibles par le biais d’un port de carte mémoire.

Le Nokia 8 Sirocco jouit d’un magnifique écran à bords incurvés. Mieux réussi que celui des Galaxy – avis purement subjectif. Celui-ci, de type P-OLED, fait une diagonale de 5,5 pouces pour une définition Full-HD+ de 2 160 x 1 080 pixels et une densité de 534 ppp. Il est à noter que cet écran est au format 16:9, Nokia faisant également l’impasse sur le 18:9, la tendance du moment.

Par ailleurs, le Nokia 8 Sirocco dispose d’un double capteur photo, dont les objectifs captent jusqu’à 12 et 13 millions de pixels. Ce dernier ne dépasse que très peu du relief du dos du terminal et coiffe le capteur d’empreintes digitales.

Le Nokia 8 sera disponible dans nos contrées début avril, pour 749 euros.

Nokia 7 Plus, pour renforcer son milieu de gamme

En dehors du Nokia 8 Sirocco, la marque finlandaise a dévoilé au grand public hier un Nokia 7 Plus. Ce dernier vient renforcer le milieu de gamme, avec une artillerie qui rendrait pâles pas mal de concurrents.

Le Nokia 7 Plus, nouveau milieu de gamme du finlandais – Crédits photo : HMD

Choix assez surprenant, le Nokia 7 Plus est au format 18:9, là où son aîné en termes de positionnement, le 8 Sirocco, n’est que 16:9. Ce format donne une meilleure allure au terminal, qui fait mine de ne disposer que d’une dalle de 5 pouces. Le terminal jouit d’une fabrication à base de matériaux de choix, mais aussi de finitions exemplaires. D’apparence classique, on sent bien la patte Nokia, au premier coup d’œil.

Le Nokia 7 Plus, nouveau milieu de gamme du finlandais – Crédits photo : HMD

Animé par un processeur Snapdragon 660 de milieu de gamme, le 7 Plus dispose de 4 Go de RAM, mais également de 64 Go de mémoire interne. Une supplémentation reste possible par le biais du port micro-SD. L’écran de 6 pouces 18:9 de type LCD IPS affiche une définition de 2 160 x 1 080 pixels, pour une densité de 403 ppp.

Par ailleurs, comme sur le Nokia 8 Sirocco, on retrouve sur ce terminal un couple de lentilles photographiques développées par Carl Zeiss. Il s’agit du même appareil photo que celui présent sur le Nokia 8 Sirocco. Seul le traitement des images marque la différence entre les deux moutures.

Le Nokia 7 Plus sera lancé courant avril, à un tarif de départ estimé à 399 euros.

Nokia 6, pour les moins nantis

En effet, Nokia a dans son génome l’habitude de proposer des terminaux pour toutes les bourses. Cette année encore, le finlandais surprend déjà par le nombre de terminaux proposés, mais également par leur positionnement tarifaire. Un 8 Sirocco à 749 euros, un 7 Plus à 399 euros, le 6 sera quant à lui lancé en avril, à 279 euros.

Le Nokia 6, nouveau milieu de gamme du finlandais – Crédits photo : HMD

Pour ce prix, on a droit à un processeur Snapdragon 630 de Qualcomm, associé à 3 ou 4 Go de mémoire de fonctionnement selon la capacité de stockage (32 ou 64 Go), mais également un appareil photo de 16 millions de pixels à l’arrière. Le frontal proposant 8 millions de pixels.

Le terminal arbore aussi un écran de 5 pouces défini en Full-HD, au format 16:9.

Nokia 1, pour l’entrée de gamme tout simplement

Nokia pense également à ces primo-utilisateurs à l’aube de leur premier contact avec un smartphone, au travers du Nokia 1. Ce terminal vraisemblablement lancé à 70 euros dispose de l’essentiel. Et rien de plus.

Le Nokia 1, nouvel entrée de gamme du finlandais – Crédits photo : HMD

Ce dernier est muni d’un processeur MediaTek MT6737M cadencé à 1,1 GHz. Il est complété par 1 Go de mémoire RAM et 8 Go de stockage. Extensibles. Un écran de 4,5 pouces défini en HD complète la fiche technique, ainsi que deux capteurs photographiques : un dorsal de 5 millions de pixels, et l’autre – frontal – de 2 millions de pixels. La particularité du terminal étant qu’il puisse être personnalisé au moyen de coques amovibles.

Android au programme…

Tous quatre tournent sous Android 8.0 Oreo, sans surcouche logicielle ou presque. Seul le Nokia 1 tourne sous AndroidOne, une version allégée de l’OS, optimisée pour des terminaux dotés de moins 1 Go de RAM.

Par ailleurs, niveau batterie, le Nokia 8 Sirocco dispose d’un accu de 3 260 mAh, le 7 Plus de 3 800 mAh, le 6 de 3 000 mAh.

…Et un Nokia 8110 en prime

Les nostalgiques des téléphones portables sous leur forme ancestrale pourront toujours s’offrir le Nokia 8110, une réédition 4G d’un best-seller de la marque.

Le 8110, nouveau feature-phone du finlandais Nokia – Crédits photo : HMD

Ce dernier, de forme incurvée, dispose tout de même d’un écran de 2,4 pouces et de 4 Go de mémoire interne, ainsi que la compatibilité avec la 4G/LTE. De même, un slider recouvre le clavier. De plus, il dispose d’un système d’exploitation open source propriétaire donnant accès à un store où l’on peut télécharger des applications de base telles que Gmail, Facebook ou WhatsApp, entre autres.

Source :

HMD