PARTAGER

Nous acheminons-nous vers la fin de la gratuité de Facebook ? Le réseau social numéro 1 mondial qui jadis était financé entièrement par de la publicité étudie sérieusement des pistes de monétisation assez surprenantes. Facebook testerait en effet en interne un type d’abonnement payant donnant accès à certains groupes. Le but ? Se passer des revenus générés par la publicité, de moins en moins conséquents.

Facebook dans la tourmente et obligé de réagir

Le scandale Cambridge Analytica n’a pas laissé Facebook indemne. Le patron et créateur du réseau social, Mark Zuckerberg, a même été convoqué devant le Congrès Américain et la Commission Européenne pour explications quant à la gestion des données personnelles des utilisateurs américains et européens.

La procédure toujours en cours a significativement terni l’image du réseau social. Depuis lors il essuie une campagne de boycott qui a eu une certaine incidence sur ses revenus. Certes la situation n’en est pas encore au stade où l’action Facebook décroche en bourse, mais le réseau social a perdu beaucoup de d’utilisateurs et d’argent depuis l’éclatement du scandale.

Il faudra probablement bientôt payer pour accéder à certains groupes Facebook – Crédits photo : Facebook

Pour renflouer ses caisses en se justifiant des possibles dérives occasionnées par la gratuité de Facebook, le réseau social serait en quête de nouvelles sources de revenus. L’une des pistes était un service de rencontres amoureuses comme annoncé durant la F8. Facebook testerait actuellement un système d’abonnement à des groupes privés.

Vous souhaitez intégrer ce groupe ? Faudra passer à la caisse

Concrètement, Facebook a l’intention de facturer mensuellement l’usage de certains groupes. Il faut s’attendre à débourser entre 4,99 et 29,99 dollars selon la pertinence, la réputation et surtout la notoriété du groupe.

Comme l’annonce le réseau social sur sa page presse : « Au fur et à mesure que Facebook apprend de ce projet pilote et comprend ce que les membres du groupe pensent des groupes d’abonnement, le réseau social continuera à améliorer cette expérience pour aider les administrateurs à offrir plus à leurs membres et à continuer d’investir dans leurs communautés. »