PARTAGER

Les services spatiaux de transport sont au cœur de l’innovation. Plusieurs firmes mènent une course effrénée pour proposer ces prestations le plus vite possible. L’Agence spatiale européenne (ESA) fait appel aux entreprises et civils pour générer de nouvelles idées.

L’ESA fait appel à vos idées et à celles des entreprises

Cette initiative de la part de l’ESA n’a rien d’un acte désespéré. L’agence spatiale européenne souhaite simplement s’ouvrir aux intelligences et idées extérieures ou nouvelles. Ce lundi, l’ESA a donc lancé un appel ayant pour thème les services de transport de demain, vers ou depuis l’espace.

appel
Crédit photo : NASA – Unsplash

Avec cette initiative, l’agence intergouvernementale souhaite encourager l’innovation ouverte. Elle s’adresse donc aussi bien aux entreprises qu’aux civils pour relever de nouveaux défis. L’appel de l’ESA est un appel au partage d’idées, et il est à saluer. Néanmoins, le temps presse : les candidats ont moins de deux mois pour contacter l’agence et soumettre leur projet.

Deux mois pour préciser et présenter son projet

Les entreprises (du domaine spatial ou non), les centres de recherche, les universités, les start-up et les civils peuvent soumettre leurs propositions les plus abouties sans avoir à faire preuve d’une haute technicité. L’intention prime sur le reste. L’agence cherche à développer de nouveaux services de transport spatial à un coût abordable. Ces derniers serviront donc à l’innovation, mais ils se montreront aussi bénéfiques pour l’emploi et l’économie européenne.

appel
Crédit photo : Meric Dagli – Unsplash

L’ESA souhaite privilégier les projets dont la vision est à long terme. Le but est d’offrir des perspectives intéressantes de retour sur investissement. De plus, elle compte faire appel au financement privé. En clair, l’ESA souhaite mettre un coup de fouet à son activité, et en profiter. Les candidats que l’Agence spatiale européenne considérera comme éligibles ont donc jusqu’au 14 septembre prochain pour soumettre leur proposition. Au moins trois des nombreux candidats retenus pourront assister à un lancement en Guyane. Avis aux amateurs.

Source :

Clubic