PARTAGER

Récemment, plusieurs applications très connues de l’App Store ont été signalées comme étant des applications espionnes. Il semblerait que ce dernier ne soit pas aussi sûr que semble le penser Apple.

Des applications espionnes dans l’App Store ?

Apple explique faire valider l’ensemble des applications de l’App Store par des humains, et non par un programme automatisé comme le fait Google avec le Google Play Store (Android). Néanmoins, si la marque à la pomme se vante régulièrement de son procédé, il semblerait que ce dernier ne soit pas infaillible. De nombreuses applications disponibles sur l’App Store ont été signalées comme contenant des espions.

l'app store
Crédit photo : Sara Kurfess – Unsplash

Parmi les applications mises en cause se trouvent des programmes très connus et largement utilisés des propriétaires d’iPhone. Par exemple, l’application Adware Doctor, qui a pour mission de combattre les « spywares » ainsi que les publicités a été pointée du doigt par le magazine Wired. L’application volait littéralement l’historique Internet des smartphones sur lesquels elle était présente. Apple n’a pas manqué de réagir en supprimant les applications concernées du magasin.

Plusieurs autres applications espionnes détectées

Le site 9to5Mac a poursuivi le travail commencé par Wired. Il a détecté de nouvelles applications suspectes comme Open Any Files : Support RAR, Dr. Unarchiver et Dr. Cleaner. Comme le rapporte SlashGear, ces applications ne peuvent rien faire sans l’accord de l’utilisateur. Mais ce dernier n’est jamais averti des agissements des applications en question.

l'app stpre
Crédit photo : David Swihovec – Unsplash

Par exemple, lorsqu’une application propose de nettoyer les fichiers inutiles présents sur l’appareil (dans l’hypothèse où l’utilisateur autorise cette opération), l’application va enregistrer les historiques de navigation et créer une liste des applications présentes sur le smartphone avant de tout envoyer sur des serveurs supposés appartenir au développeur du logiciel.

Toujours selon Wired, le plus inquiétant est qu’un utilisateur de Twitter a signalé ces problèmes durant le mois d’août dernier. Mais Apple n’a pas donné suite à ce signalement.

Source :

Clubic