PARTAGER

La semaine dernière n’aura pas été de tout repos pour Facebook. L’entreprise et le réseau social fondés par Mark Zuckerberg ont en effet dû faire face à une grosse panne mondiale, au moment où en interne des voix se lèvent pour critiquer le fonctionnement et les difficultés financières du premier réseau social de la planète. Retour sur une semaine folle à Palo Alto pour Facebook et Instagram.

Facebook et Instagram : une panne mondiale

Bien que l’Europe ait été le continent le plus durement touché par la panne mondiale de Facebook et Instagram, c’est le monde entier qui fut trois jours durant (et à sévérité variable) dans l’incapacité de poster statuts et photos sur les réseaux sociaux de Facebook.

Facebook n’a comme on aurait pu s’y attendre donné aucune information relative à la cause de la panne. La firme s’est simplement dédouanée d’un tweet expliquant que tout rentrerait dans l’ordre rapidement.

Dans le cas de l’Europe et des Amériques la panne n’a duré qu’une journée et quelque. Tandis qu’en Afrique et Asie ou Océanie, il était toujours ce week-end compliqué de se connecter aux deux plateformes.

Facebook en état de siège, Mark Zuckerberg sous pression

L’affaire Cambridge Analytics n’a pas que terni l’image de Facebook aux yeux du monde. Ce scandale lié aux données personnelles de millions de gens a également fait plonger le réseau social dans une crise boursière dont les répercussions se font toujours ressentir jusqu’à présent.

Mark Zuckerberg, patron de Facebook – Crédits photo : Flickr

Dans la tourmente, Mark Zuckerberg serait au bord de la crise de nerf. Le patron de la firme de Palo Alto n’a de cesse depuis des mois de rappeler aux lieutenants de Facebook que le réseau social est en guerre contre les juristes, investisseurs et clients mécontents. Les rudes discours de Mark Zuckerberg auraient notamment poussé une dizaine de membres clefs de l’exécutif de Facebook à prendre le large.

Source :

KultureGeek