PARTAGER

Les fans de jeux vidéo disposent désormais d’une plateforme sur laquelle s’adonner à leur plaisir malin sans détruire les composants de leurs ordinateurs. Lancée en 2017, la Shadow Box a connu un relatif succès, ce qui poussa probablement son concepteur à tabler sur une seconde version. Baptisée Shadow Ghost, la remplaçante de la Shadow Box voit sa fiche technique fuiter, pour un lancement prévu le 27 février prochain.

Shadow Ghost : la fiche technique complète

Ne mesurant que 182 x 123 x 50 mm pour un poids contenu de 190 g, le Shadow Ghost représente une mise à jour majeure de la box de cloud gaming. On y retrouve désormais le support de codecs H264 et HEVC (H265), de même qu’une connectique à la pointe. Soit du WiFi 802.11a/b/n/g/ac avec Dual-Band à 2,4 Ghz et 5 Ghz jusqu’à 400 Mbps.

En outre le Bluetooth 4.1 est de la partie, aux côtés d’un connecteur Ethernet RJ45 à 1 Gbps. Quatre ports USB assurent le raccordement aux périphériques. Soit deux USB 2.0 et deux 3.0. Un port jack 3.5mm et un HDMI complètent l’assortiment.

Et comme si cela ne suffisait pas Shadow a doté sa box de la compatibilité d’avec les écrans affichant en 144 Hz.

Des performances hors normes

Le géant du cloud gaming annonce en effet que son Ghost devrait délivrer des performances graphiques sans pareilles. La firme annonce en effet que « la fluidité vidéo a été améliorée de façon générale, en particulier sur les jeux aux graphismes les plus gourmands ». Un patch aurait également solutionné la problématique des latences sur les titres les plus assoiffés de ressources matérielles.

Shadow Ghost : un prix assez doux pour une petite révolution

La nouvelle machine Shadow devrait débarquer sur le marché dès le 27 février prochain. Soit dans moins de 15 jours. Comme pour sa première itération, le Shadow sera proposé à un prix doux. Le Ghost sera facturé 119,90 euros.

Pour une machine capable de faire tourner les titres les plus huppés du moment en termes de jeux vidéo !

Source :

PhonAndroid

PARTAGER
Article précédentQuel est le coût d’une application ?