Les appareils de l’écosystème d’Apple sont réputés pour être les plus robustes en termes de solidité, et les plus fiables en termes de sécurité et de longévité. Malheureusement victimes de leur succès, les iPhone, iPad, iPod Touch, MacBook, MacBook Air, MacBook Pro et iMac sont désormais les cibles de pirates qui n’ont pour seul intention que de dérober les données personnelles pour les revendre au plus offrant.

C’est notamment le cas de l’iPhone sur lequel vient d’être découverte une application espion capable d’écouter les appels téléphoniques, récupérer vos contacts et même votre localisation.

L’iPhone désormais plus inpénétrable

C’est la société de sécurité Lookout qui a mis en évidence l’existence de l’application Conexxxa qui use de manière frauduleuse du certificat d’entreprise d’Apple pour avoir accès aux méandres de l’iPhone.

Dans un rapport émis par ses équipes, Lookout précise que Connexxa s’installait dans les iPhone sans passer par l’App Store en usant justement d’un certificat frauduleux. Pour rappel, Apple autorise certaines entreprises à user de certificats d’entreprise afin de faciliter l’installation de programme dans les appareils d’une flotte d’iPhone. Par exemple les iPhone des employés d’une entreprise.

La sécurité des smartphones – Crédits photo : Pixabay

Arborant les traits de l’application d’un opérateur téléphonique (l’application se téléchargeait d’ailleurs sur une plateforme similaire à celle d’un opérateur) l’app espion dénichée par Lookout une fois installée avait accès à la géolocalisation de l’iPhone, pouvait écouter indiscrètement les conversations audio/vidéo émises et reçues sur l’appareil, aussi bien via le canal normal que les appels Messenger ou WhatsApp. De même que copier l’intégralité du répertoire du smartphone.

Et le comble dans l’affaire est que Connexxa pouvait faire transiter via Internet ces données vers une destination inconnue.

Connexxa est passé maitre dans l’art des apps espionnes

Pour rappel, Connexxa n’en est pas à son premier coup d’essai. La firme a en effet fait de la programmation d’applications espionnes son cœur de métier. L’an dernier Exodus, une autre app espion, a fait fureur sur les iPad cette fois-là.

Source :

TechCrunch

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here