Nous acheminons-nous vers un nouveau #GalaxyGate ? Trois ans après le Galaxy Note 7 explosif, on aurait apparemment affaire à des S10 incendiaires. En effet, un utilisateur aurait vécu l’une des pires mésaventures en regardant son smartphone de la dernière fournée de Samsung prendre feu sous ses yeux. Quelques plaies ici et là, Samsung refuse cependant catégoriquement de le dédommager.

Samsung et ses smartphones incendiaires

Ce n’est pas le premier Galaxy S10 à prendre feu, mais nous sommes pour l’instant loin d’une polémique. Du moins si l’on en croit Samsung pour qui il faut circuler car il n’y a rien à voir…

Le dos du Galaxy S10 5G complètement brûlé – Crédits photo : Weino via GizmoChina

En effet, un jeune Sud-coréen (dont nous tairons le nom pour des raisons évidentes) a publié sur les réseaux sociaux les photos de son dernier joujou high-tech complètement brûlé. Celui-ci serait transformé sans raison apparente en torche incendiaire alors qu’il était posé sur une table. Avant d’exploser en blessant son propriétaire sur la paume des mains.


Un Galaxy S10 5G complètement brûlé – Crédits photo : Weibo via GizmoChina

Ce dernier explique en effet que son téléphone était sur la table quand il commença à sentir une odeur de brûlé et remarqua qu’un trait de fumée s’échappait de sa coque arrière. La fumée a envahi la pièce où il se trouvait et son premier réflexe fut d’attraper le téléphone afin de le lancer au loin et limiter les potentiels dégâts. Malheureusement, juste le temps de saisir le Galaxy S10+ 5G et il fut brûlé au premier degré sur les paumes des mains.

Samsung refuse de le dédommager

Après son incident, le jeune Sud-coréen se rendit dans une des boutiques Samsung de Séoul. Après examen, les techniciens de la marque ont rendu un mail cinglant à l’utilisateur en lui faisant tacitement comprendre qu’après avoir effectué l’inspection externe et l’inspection aux rayons X rien ne laissait supposer que le problème venait du smartphone.

L’écran du smartphone brûlé en a pris un coup – Crédits photo : Weibo via GizmoChina

Acheté à 1,3 millions de wons, son smartphone ne sera donc ni remplacé, ni réparé. Pour l’heure, l’utilisateur a tout simplement rappelé qu’une telle décision le pousserait à rallier la concurrence. Notamment Apple ou Huawei.

Source :

KultureGeek