2018 n’a pas été de tout repos pour Apple et le premier trimestre de 2019 (qui représente en fait le second trimestre fiscal d’Apple cette année) a confirmé les soupçons de beaucoup d’analystes. La vache à lait d’Apple, l’iPhone, a du mal à se vendre depuis 12 mois déjà. Tandis que la firme américaine a feint de faire croire que tout va bien, les signes d’essoufflement de son produit se faisaient toujours plus évidents. Apple ne nie plus, il serait temps selon la marque de réduire les prix de ses téléphones intelligents.

Des résultats financiers catastrophiques

La réalité a fini par rattraper Apple, qui est en perte de vitesse sur le marché des smartphones. 30 % de smartphones en moins et voit son chiffre d’affaires lié à l’activité de vente de smartphones plonger de 17 %. Le tout en l’espace d’un an à peine.

Diverses raisons expliquent cette chute libre des recettes d’Apple. Notamment le fait que désormais ce n’est plus un iPhone qu’Apple vend à l’utilisateur, mais iOS et la stature sociale que le fait de posséder un iPhone
procure. Ce qui nous amène à la seconde raison probable des déboires d’Apple, le prix de ses iPhone. Nous sommes partis d’appareils à moins de 500 euros en 2007 – 2010 à des iPhone valant la bagatelle de 1 500 euros en version de base.


Un iPhone 6S Plus – Crédits photo : Flickr

Des prix qui peuvent même culminer jusqu’à 2 000 euros quand ils s’agit de la version la plus puissante et full-option. Forcément le marché déjà arrivé à saturation va tout sauf suivre.

D’autant plus que de féroces concurrents tels que Huawei, Oppo, Xiaomi ou même OnePlus proposent désormais des appareils tout aussi bons, voire mieux que les iPhone.

Apple voit enfin la vérité en face

Fort de ce constat et admirant les baisses de ses ventes d’iPhone, Apple tenta un coup de poker en Inde et en Chine. La marque y proposait notamment quelques modèles d’iPhone à des tarifs légèrement plus abordables que ceux pratiqués d’antan. La mayonnaise a pris puisque les ventes ont connu une légère embellie.

Personne ne peut prédire si la firme réitérera cette baisse tarifaire dans les pays occidentaux, mais elle en a grandement besoin si elle espère pouvoir conquérir de nouveaux consommateurs.

Source :

PhonAndroid