L’enjeu de secteur de la tech en ce moment outre la diminution des chiffres d’affaires des géants du milieu, c’est très certainement la bataille autour des données personnelles des consommateurs des produits du numérique. De nombreux scandales autour de la protection des données personnelles ont éclaté Ces dernieres années au point où des Initiatives telles que Qwant le moteur de recherche français qui ne collecte pas les données de navigation, DuckDuckGo son alterégo américain ou encore le mode de navigation privée ont vu le jour. Toujours dans l’optique de mieux sécuriser nos informations les plus sensibles, un collectif de développeurs a mis sur pied /e/, un système d’exploitation pour smartphones basé sur Android et anti GAFA.

Au fait c’est quoi les GAFA ?

GAFA est l’acronyme utilisé pour désigner Google, Apple, Facebook et Amazon. Microsoft y est également associé, même si la firme est moins décriée pour sa politique de gestion des données personnelles des utilisateurs.

Puisqu’en effet c’est justement au sujet des données personnelles de leurs utilisateurs que les entreprises citées plus haut sont jugées. Collecte à outrance, usage malveillant et le plus souvent à l’insu des consommateurs qui ne sont conscients que d’utiliser un produit bien souvent gratuit. Or en général si l’utilisation d’un produit est gratuite en ligne, c’est que c’est vous le produit.

/e/, l’OS anti-GAFA

Basé sur Android, /e/ est un OS mobile complètement débarrassé de toute trace où référence aux firmes GAFA. L’objectif vise par Gaël Duval son créateur, est de redonner à l’utilisateur le contrôle sur ce qu’il souhaite partager et avec qui il souhaite le partager.

Ainsi, finis les applications préinstallées de Google, Microsoft, Apple, Facebook ou Amazon. Pour l’heure /e/ n’est disponible que via l’achat d’un smartphone qui en est équipé de base. Le catalogue est sans doute maigre mais contient de grosses pointures comme vous en jugerez vous-mêmes par le biais de la capture ci-dessous :

Les smartphones installés sous /e/, l’OS anti-GAFA – Crédits photo : /e/