Huawei est dans la tourmente depuis plusieurs mois maintenant. Accusée d’espionnage industriel et en masse aux États-Unis, la firme chinoise s’est vue interdire l’accès au marché américain de la téléphonie. Hier nous apprenions même que les smartphones Huawei étaient également bannis des services Google sur Android. De plus le chinois aurait perdu sa licence d’exploitation d’Android ce qui renforce un peu pus l’étau autour du second vendeur de smartphones du globe.

Huawei pensait déjà à tout en fait

A en croire les mouvements et annonces qui s’opèrent en ce moment autour du dossier Huawei, il semblerait que le chinois ait songé à un monde dépouvru de toute référence à Google. Ce monde dont l’image relève de l’utopie est désormais désormais presque officiel avec App Gallery, l’équivalent du Google Play Store.

Le Huawei P30 Pro – Crédits photo : YouTube

Cette boutique d’applications en ligne arrive dans un contexte particulièrement tendu pour Huawei. La firme est en passe de voir son activité sur le marché des smartphones perdre du terrain face aux décisions de l’administration américaine.

App Gallery était pense pour tout remplacer en fait

Un peu à l’image du Google Play Store, App Gallery avait pour ambition de devenir la plaque tournante de l’écosystème de Huawei. Sans se limiter aux fonctions d’une boutique d’applications en ligne il devait se muer en véritable contre-pouvoir pour le store de Google.

Et Huawei avait réellement mis les petits plats dans les grands pour le développement d’App Gallery. Le chinois faisait à coup de milliers d’euros développer aux éditeurs des applications phares les plus utilisées en temps normal sur le store de Mountain View.

Pour Huawei “50 millions d’européens devaient d’ici fin 2018 utiliser son App Gallery en lieu et place de celui du géant de la recherche en ligne.

Encore dans les cartons, App Gallery pourrait bien faire son apparition officielle si Huawei se décide un jour à installer son propre système d’exploitation dans ses smartphones.

Source :

PhonAndroid

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here