Intel est sans conteste l’un des plus emblématiques acteurs du monde de l’informatique. Sans ses produits, Internet n’existerait probablement pas sous la forme qu’on lui connait désormais, et l’informatique se résumerait sans doute à une calculatrice moderne permettant d’effectuer des opérations peu complexes. Après des années de recherche et développement la firme basé à Santa Clara vient d’officialiser son architecture Ice Lake, qui par ricochet permettra d’user de CPU gravés en 10 nm.

11 processeur au total, Intel dos au mur

Tandis que des fondeurs tels que TSMC, NVIDIA mais surtout son ennemi juré AMD développaient de nouvelles architectures et gagnaient en finesse de gravure tout innovant en matière d’architecture processeur, Intel s’est contenté de gonfler le nombre de cœurs + la fréquence d’horloge de ses puces au fil des années. Désormais dos au mur la firme de Santa Clara vient de frapper fort en officialisation d’un coup 11 processeurs destinés au monde de la mobilité.

La line-up de lancement des processeurs Ice Lake gravés en 10 nm par Intel – Crédits photo : Intel

Ainsi, Core i3-1000G1 au Core i7-1068G7 la firme vise avant tout les PC Ultra-portables qui ont la cote en ce moment. Voici du plus au moins puissant les références des puces dévoilées par le fondeur :

  • Intel Core i7-U1068G7
  • Intel Core i7-U1065G7
  • Intel Core i7-Y1060G7
  • Intel Core i5-U1035G7
  • Intel Core i5-U1035G4
  • Intel Core i5-U1035G1
  • Intel Core i5-Y1030G7
  • Intel Core i5-Y1030G4
  • Intel Core i3-U1005G1
  • Intel Core i3-Y1000G4
  • Intel Core i3-Y1000G1

Au fait quel intérêt pour l’utilisateur lambda au quotidien ?

La question se pose en effet, puisque chaque nouvelle génération d’appareil est en général en tech accompagnée d’une évolution de prix. Les processeurs ne dérogent pas à cette règle. Cependant, quelques améliorations pourraient bien justifier le tarif demandé par Intel pour ses nouvelles puces.

Notamment l’implémentation native du WiFi 6 et du Thunderbolt 3. Mais également, la finesse de gravure (10 nm) a permis de réduire la consommation des puces qui ne pomperont désormais plus que 9W à 12W pour la gamme U et 15 à 25W pour la gamme Y. Dans les faits cela se matérialisera au quotidien par des PC portables ou ultra-portables dotés d’une meilleure autonomie.

Les modèles actuels aisément situés aux alentours de 10 heures d’autonomie, on imagine entre 14 et 20 heures de jus pour les machines bénéficiant des puces Ice Lake d’Intel.

Source :

PCMag

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici