Si les solutions antivirus existent, c’est surtout le comportement des internautes qui sont la meilleure protection contre des invasions virales de son installation informatique. De nombreux malwares et virus pullulent sur la toile et en visitant une certaine catégorie de sites on augmente ses risques de les choper. C’est le cas notamment des sites pornographiques, où un nouveau malware baptisé Varenyky a élu domicile. Il cible préférentiellement les PC sous Windows 10.

Varenyky ou le malware des sites pornos

C’est à des chercheurs en sécurité informatique que l’on doit cette découverte. Travaillant dans les installations du géant européen des antivirus, ESET, lesdits chercheurs ont publié en début de semaine un rapport incendiaire qui était tout sauf tendre avec Windows 10. Si l’OS est à la base déjà très bien protégé et dispose même en son sein d’un antivirus baptisé Defender, l’OS de Microsoft peut toujours être sujet à quelques brèches informatiques désagréables comme l’infestation par Varenyky.

Virus – Crédits photo : Wikimedia Cmmons

D’après les chercheurs, la contamination interviendrait suite à un passage sur des sites pornographiques dont nous tairons les noms ici. Concrètement une fois sur le site porno il est demandé de renseigner son adresser de courrier électronique afin de recevoir les dernières nouveautés vidéo avant les autres. Une fois l’adresse renseignée on reçoit un mail contenant un fichier à télécharger et installer sur son ordinateur afin de pouvoir lire les vidéos qui sont d’après le mail en un format complexe. Le fichier est un .exe ou .doc et une fois exécuté ce dernier dissémine une attaque silencieuse et débute son travail de collecte de données + envoi au lanceur de l’attaque.

Comment se protéger alors ?

Comme évoqué plus haut seule la prévention aidera à juguler ce phénomène. Et question prévention on parle de gestes simples du quotidien à faire pour éviter de compromettre son système informatique. Par exemple ne jamais donner son adresse de courrier électronique en ligne sur des sites pornographiques.

Source :

PhonAndroid

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here