Le divorce semble consommé entre Huawei et Google. Après avoir levé le voile sur HarmonyOS et EMUI 10, la firme chinoise enfonce le clou en annonçant officiellement travailler sur une alternative à Google Maps, le service de cartographie et navigation GPS propriété du géant de la recherche en ligne. Huawei marche ainsi un peu plus sur les platebandes de Google, qui était jusqu’à lors le leader des services de ce genre en direction du grand public.

Pourquoi Huawei développe un service de cartographie et de navigation GPS ?

Lors des prises en main de nouveaux smartphones, dans les fiches techniques détaillées le sigle GLONASS est en général mentionné. Surtout lorsqu’il s’agit de smartphones chinois. Vous devez savoir qu’il s’agit de l’équivalent en Chine du GPS. Le système de géolocalisation américain y étant inaccessible. De plus compte-tenu des sanctions américaines sur les produits de et firmes de Huawei, la les smartphones de la firme devraient bientôt se retrouver dans l’incapacité d’user des services de Google. Parmi lesquels Maps.

Ce sont sans doute toutes ces raisons qui ont poussé Huawei à se lancer dans l’aventure et développer une application qui pourrait à terme remplacer Google Maps dans ses smartphones tournant sous HarmonyOS. L’alternative de Huawei serait baptisée Map Kit en interne.

Des applications de cartographies sur iPhone – Crédits photo : Flickr

Disponible à priori en octobre, Map Kit sera disponible d’emblée dans 150 pays et sera traduit en 40 langues. L’application permettra de naviguer en temps réel dans les villes, mais également de s’enquérir des conditions de circulation et jouira même de fonctionnalités en réalité augmentée. Autant dire que Google Maps a du souci à se faire.

1 milliard de dollars pour faciliter le développement d’applications

En marge de l’annonce de Map Kit, Huawei a également fait quelques déclarations qui ont eu l’effet d’une bombe dans la technosphère. En effet si HarmonyOS est une belle initiative, il n’en demeure pas moins que s’il ne réussit pas à se doter d’un parterre d’applications, l’OS sera voué à l’échec. Windows Phone peut en témoigner.

Afin d’inciter les développeurs à proposer leurs applications sur la plateforme, Huawei est décidé à sortir le carnet de chèques. 1 milliard de dollars y seraient notamment alloués.

Source :

PhonAndroid

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here