Accueil Fun Insolite Aéroport Paris-Orly : un centre de commandement unique avec l’APOC

Aéroport Paris-Orly : un centre de commandement unique avec l’APOC

0
14

Le Groupe ADP vient de doter l’aéroport de Paris-Orly d’un APOC, un centre de supervision et de décision, dont le rôle est de piloter en temps réel la performance globale de l’aéroport. Une réponse de plus aux besoins grandissants en efficacité opérationnelle pour gérer l’accroissement du trafic aérien réalisée en partenariat avec son opérateur télécom historique, Hub One.

Si vous fréquentez régulièrement l’aéroport de Paris-Orly, oubliez le PC ressources, le PC Crise ou encore le CDM. Ils sont désormais regroupés au sein d’une nouvelle infrastructure appelée APOC pour « Airport Operations Center ».

C’est un centre de supervision et de décision dont le rôle est de piloter en temps réel la performance globale de l’aéroport. Cette initiative née sous l’impulsion d’Eurocontrol (une première en Europe), a établi ses quartiers au cœur même d’Orly Ouest (futur Orly 2) sur près de 1 200 m² spécialement étudiés pour une efficacité opérationnelle optimale.

L’idée est d’offrir aux aéroports la capacité technologique et organisationnelle de piloter la performance des opérations sur leur plateforme et de mieux gérer les crises. Une telle organisation promet une plus grande fluidité, une ponctualité et une satisfaction passager améliorée sur l’ensemble du réseau aérien européen.

Chacune des grandes familles de métier a sa place au sein de l’APOC

« Avant la création de l’APOC, Paris-Orly disposait de 7 centres de supervision éclatés sur des sites différents, explique Mikaël Ferrer, Responsable Pilotage Opérationnel APOC. Ils communiquaient tous entre eux, mais la coordination de l’information et de la prise de décision était plus difficile. Le fait d’ouvrir le bâtiment de jonction de l’aéroport, de passer à un terminal unique, a inspiré la réflexion sur la refonte de notre organisation. En passant sur une infrastructure unique, il devenait cohérent d’avoir un seul et même centre opérationnel pour l’ensemble de l’aéroport ».

Au sein de l’APOC, chacune des grandes familles de métier de l’aéroport a sa place. Citons par exemple les métiers de la production, qui contribuent à mettre à disposition les ressources nécessaires pour la bonne gestion du trafic, et les fonctions de supervision. Celles-ci servent à superviser de manière proactive les jalons importants des parcours, les temps d’attente, la fluidité des différents points de contrôle.

Un nouveau métier a vu le jour

L’une des fonctions les plus importantes est certainement celle de la décision. « Il faut bien avoir à l’esprit que l’APOC est une instance de décision, de pilotage des opérations. Pour ce faire, nous avons créé un nouveau métier qui n’existait pas dans l’entreprise, le Décideur Opérationnel (DO). Il est le pilote en temps réel des opérations, le grand coordonnateur des process. C’est lui qui garantit la performance globale à la Direction de l’aéroport d’Orly », précise Mikaël Ferrer.

L’ensemble des grands aéroports européens devraient bientôt se doter d’un APOC

S’il est encore trop tôt pour juger de la puissance de l’APOC, il faut noter qu’il y a déjà des motifs de satisfaction. Par exemple, lors d’un cas de suspicion d’explosifs dans des chaussures, c’est tout le process Départ d’Orly Sud qui s’est retrouvé peu à peu à l’arrêt. Avec la nouvelle organisation centralisée de l’APOC, l’information a circulé beaucoup plus vite entre les différents acteurs du Groupe ADP.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !