Ce n’est désormais plus un secret pour personne, Huawei est une entreprise dont l’accès est interdit au marché américain. Et ce depuis avril 2019, date à laquelle le président Américain, Donald Trump a signé un décret en ce sens. Or depuis Huawei a dévoilé HarmonyOS, son alternative à Android qui pèche en ce que sa boutique d’applications est totalement vide.

Afin de meubler un peu tout ça, Huawei vient d’annoncer un vaste plan et des mesures incitatives afin de pousser les développeurs à porter leurs applications phares sur l’App Gallery, son alternative aux PlayStore de Google et AppStore d’Apple.

Des résultats records mais un avenir incertain

Huawei a connu en 2019 malgré les sanctions américaine une année faste qui s’est soldée par des bénéfices records. Même si ses haut de gamme peinent à convaincre et à trouver preneur comme nous l’expliquions dernièrement, Huawei est désormais le maître de l’entrée et du milieu de gamme.

L’interface de l’App Store d’Apple – Crédits photo : YouTube

Or avec la situation vis-à-vis du pouvoir américain, l’avenir de Huawei sesmble sombre. Surtout compte-tenu du fait que la firme n’a toujours pas accès au Play Store de Google. Ceci s’explique par le fait que Huawei n’ait pas l’autorisation d’installer les fameux GMS (Google Mobile Services) que sont Gmail, Play Store, YouTube et compagnie.

Face à cette situation et dans l’incapacité de déployer son alternative HarmonyOS, Huawei se retrouve dans l’obligation de meubler sa boutique d’applications, l’App Gallery.

L’App Gallery bientôt rempli grâce à un don massif

En effet, pour inciter les développeurs à porter leurs applications sur l’App Gallery, Huawei vient d’annoncer le déblocage de 25 millions de dollars. Assortie à cette rondelette enveloppe, Huawei compte également jouer sur la corde du prix des apps afin d’inciter encore plus les développeurs à publier leurs apps sur l’App Gallery.

L’interface de Google Play Store – Crédits photo : Pixabay

La firme ne prélèvera que 15 % de commission sur chaque vente d’application sur l’App Gallery. Contre 30 % pour le Play Store et l’AppStore. C’est donc plus d’argent pour les développeurs, qui devraient sauf surprise répondre présent pour aider le soldat Huawei à s’affranchir de la plateforme de Google.

Pour rappel, parmi les apps les plus téléchargées et populaires sur mobile, seuls Amazon, TikTok et Snapchat sont disponibles sur l’App Gallery.

Source :

Kulturegeek

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici