La question des données personnelles n’a de cesse de faire couler de l’encre numérique. Alors qu’on a encore à l’esprit les scandales à répétition liées aux fuites massives ou aux programmes d’écoute + vol de données personnelles on se demande bien comment une institution universitaire peut autant être négligente quant aux données personnelles de ses étudiants. C’est pourtant ce qu’il vient de se passer à l’Université de Toulouse, où les données personnelles de 100 000 étudiants ont fuité dans la nature.

Une fuite massive de données personnelles

En fin de semaine dernière, les journaux locaux nous apprenaient que la quasi-totalité des membres du personnel + les étudiants de l’Université fédérale Toulouse-Midi-Pyrénées (UFTMP) ont vu leurs données personnelles fuiter dans la nature. Ce qui fait un total de plus de 117 000 personnes.

Mot de passe – Crédits photo : Flickr

Cette erreur résulte d’une erreur de manipulation des serveurs, qui aura conduit à la mise à nu des notes données d’évaluation ou même identités des membres du staff et des pensionnaires de cette université réputée pour son pôle high-tech et IT.

« À l’occasion d’une vérification, [le délégué à la protection des données de l’Institut National Universitaire Champollion] s’est rendu compte qu’il y avait eu un accès à ces données. Nous avons eu l’information à 13h08, et à 14h, notre prestataire a tout coupé pour empêcher l’accès à ces données. Nous avions pris toutes les précautions d’usage. L’erreur vient clairement de ce prestataire ».

Une entreprise française dans la tourmente

Le problème serait inhérent à une entreprise française, en l’occurrence Gedivote qui avait été mandatée pour organiser l’élection du représentant étudiant du conseil d’administration de l’université.

Mot de passe – Crédits photo : Pixabay

Le scrutin était prévu du 31 mars au 2 avril. Il semblerait que le travail de protection des données personnelles des participants ait été mal géré. Résultat, une catastrophe qui pourrait avoir des répercussions graves. Du vol d’identité aux interversions des notes et autres. Pour ne citer que ceux-là.

Source :

Kulturegeek

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici