PARTAGER

Selon les chercheurs de l’Université de Stanford en Californie, la voiture peut être un « signe extérieur d’opinions politiques ».

Des millions de photos de Google Steet View passées au crible

Tandis que certaines personnes tentent d’alerter sur la menace que représentent les intelligences artificielles, d’autres continuent de les améliorer. Les travaux de recherche sont menés par le professeur Fei-Fei Li qui est spécialiste dans l’intelligence artificielle et directrice du Stanford Artificial Intelligence Lab et du Stanford Vision Lab. Ses équipes et elle ont développé une nouvelle intelligence artificielle. Cette dernière est capable d’analyser les photos prises par Google Street View. Ainsi, elle peut reconnaître les modèles de voitures mises en circulation depuis l’année 1990. Et ce, dans près de deux cents villes américaines.

Et l’intelligence artificielle a appris seule à les reconnaître en se basant sur plus de 50 millions de photos. Ensuite, elle recoupe les résultats avec les données statistiques de l’American Community Survey (similaires à celles de l’INSEE) qui portent sur l’âge, le niveau d’éducation, les revenus, l’ethnie et les opinions politiques des personnes.

IA
Crédit photo : Jakob Owens – Unsplash

L’IA établit un lien direct entre les voitures et les intentions de vote

Les chercheurs ont donc annoncé la découverte d’une corrélation encore les opinions politiques et le modèle de voiture choisi par les Américains. Sur son blog, l’Université cite un exemple pour illustrer ses propos : si les pick-ups sont plus nombreux que les berlines, il y a 82 % de chances que les habitants du quartier votent pour le parti Républicain. Et inversement, si ce sont les berlines les plus nombreuses, il y aura alors 88 % de chances que les votes aillent aux Démocrates.

L’IA aura mis deux semaines à analyser les millions d’images et à déterminer les intentions de vote des différents quartiers. De plus, cela peut s’avérer utile en période de campagne puisque les Américains pratiquent énormément le porte-à-porte. Enfin, le temps de traitement des informations ainsi que le coût annuel des sondages pourraient être fortement réduits à terme.

IA
Crédit photo : thenextweb.com
Source :

Clubic