PARTAGER

La NASA vient de publier des informations résultant d’observations de la sonde Dawn : quelque chose bouge sous la surface de la planète naine Cérès.

Cérès, une petite planète de 950 kilomètres de diamètre

Cérès, qui est donc une planète de moins de 1 000 kilomètres de diamètre, est aussi l’objet céleste le plus massif dans la ceinture d’astéroïde. Cette dernière sépare l’orbite de Jupiter de celle de Mars. Les scientifiques s’y intéressent depuis maintenant plusieurs années pour plusieurs raisons. Cérès possède deux geysers qui dégagent de la vapeur d’eau en permanence, mais elle dispose aussi d’une très fine atmosphère.

De plus, sa surface est particulièrement accidentée. La sonde Dawn de la NASA, lancée il y a dix ans, ne cesse de scruter la petite planète. Apparemment, elle aurait capté de nouvelles informations révélées récemment par l’agence spatiale. Les reliefs irréguliers de la surface de la planète naine résultent de mouvements actuels ou passés dans sa structure interne. C’est donc une certitude pour la NASA, « quelque chose bouge ». La vapeur d’eau qui se dégage de la planète laisse facilement penser aux scientifiques que de l’eau se trouve sous la surface.

cérès
Crédit photo : furutra science

Quelque chose semble bouger sous la surface de Cérès

Ainsi, la NASA a déjà des hypothèses sur les mouvements repérés par la sonde Dawn. L’une d’elles serait que la planète a dans le passé abrité un océan sous sa croûte. Et celui-ci serait aujourd’hui gelé, mais certains endroits se trouveraient être moins denses que d’autres comme le stipule la chargée de l’étude menée par l’agence, Jennifer Scully. « L’explication la plus probable est qu’un matériau qui se trouve à l’intérieur de Cérès a fait surface dans certaines régions. Parce qu’il est moins dense que les matériaux environnants (…) Cette conclusion coïncide avec la théorie qui affirme que les matériaux sous la surface de Cérès ont été poussés vers l’extérieur il y a des centaines de millions d’années, créant des fractures dans la croûte ».

Ainsi, selon les explications des scientifiques de la NASA, certaines parties de la croûte ont été fragmentées lorsque ces matériaux sont remontés en direction de la surface de Cérès. Ainsi, plus de 2 000 failles ont été recensées à sa surface, et elles sont d’une longueur moyenne d’un kilomètre.

cérès
Crédit photo : Nasa
Source :

PaperGeek