PARTAGER

Selfissimo !, Scrubbies et Storyboard ont été lancées par Google qui souhaite ainsi mesurer ses algorithmes aux usages des utilisateurs. L’objectif est d’améliorer son savoir-faire en traitement d’image et en analyse.

Google cherche à vérifier ses choix et ses algorithmes

Les chercheurs de la firme américaine ont décidé de créer des applications pour tester leur savoir-faire en matière d’image et de traitement des données liées à la photo et à la vidéo. Ainsi, elle souhaite mettre à l’épreuve ses technologies de reconnaissance d’objets, d’analyse des segments humains et des rendus artistiques.

google
Crédit photo : elandroidelibre.elespanol.com

L’usage public permet donc à Google d’évaluer nos préférences artistiques et d’adapter ainsi ses applications. Même si ces dernières sont parfaitement abouties (leur fonctionnement du moins), il n’est pas sûr qu’elles trouvent grâce aux yeux des consommateurs. Ces applications sont également des outils permettant la collecte de données servant à enrichir les bases de données de Google. Rien d’étonnant, puisque l’on sait qu’elles ne sont pas uniquement destinées à l’amusement des consommateurs.

Selfissimo !, Storyboard et Scrubbies

Selfissimo ! est une application disponible sur iOS et Android et qui se destine aux amateurs de selfies. L’application est donc capable de détecter les prises de pose et de déclencher la photo à ce moment précis.

google
Crédit photo : Selfissimo !

Storyboard a la particularité de capturer des séquences vidéo dont elle va extraire six images au total. Elle pourra ensuite proposer à l’utilisateur une planche à l’instar des bandes dessinées. Une roulette permet de relancer les combinaisons jusqu’à ce que le résultat soit jugé satisfaisant. Mille milliards de combinaisons différentes seraient possibles selon les ingénieurs de la firme. L’application est disponible sur Android.

Scrubbies n’est disponible que sous iOS. Il s’agit d’une application permettant de créer des boucles en défilant l’écran avec ses doigts. Il faut donc naviguer dans la séquence vidéo avec un doigt et ensuite de réaliser l’opération avec deux dès que l’on a identifié le point d’entrée et celui de sortie.

Source :

01Net