PARTAGER

Eric Schmidt, à la tête de la présidence du Conseil d’administration d’Alphabet et figure historique de la Silicon Valley, va quitter ses fonctions en janvier. Il pourra ainsi se consacrer à ses projets philanthropiques.

Une présidence marquée par des succès, mais aussi des affaires en justice

Éric Schmidt est l’une des grandes figures de la Silicon Valley, après avoir fait ses études à Princeton, il s’est illustré dans des entreprises comme Novell et Sun Microsystems. Il deviendra en 2010 l’un des premiers directeurs généraux de Google avant d’être nommé à la tête du Président du conseil d’administration en 2011 et de s’y maintenir jusqu’à la naissance d’Alphabet en 2015. Sous son mandat, Google, la principale filiale d’Alphabet est devenue un mastodonte mondial. En effet, sa capitalisation boursière est estimée à 740 milliards de dollars, l’une des plus grandes entreprises au monde.

Bonne croissance d’Alphabet de Google. Crédit photo : Quartz

Alphabet pour ce troisième trimestre a connu une croissance de ses bénéfices de 32,4 %, soit 6,7 milliards de dollars. Ce règne a aussi été marqué par des affaires judiciaires, la Commission européenne a ainsi infligé une amende de 2,42 milliards d’euros au groupe. Des poursuites ont aussi eu lieu aux États-Unis et l’entreprise a dû verser 400 millions de dollars à la suite d’un accord à l’amiable en 2015.

Une retraite philanthropique pour Eric Schmidt

Eric Schmidt compte profiter de sa retraite pour s’adonner à des activités philanthropiques au sein de sa fondation, Schmidt Family fondée en 2006 avec sa femme. Cette organisation à but non lucratif s’occupe des projets en faveur de la préservation de l’environnement. Elle est située à Palo Alto en Californie au cœur de la Silicon Valley.

Obama et Eric Schmidt. Crédit photo : The Independent

Avec une fortune personnelle évaluée 14 milliards de dollars, il a participé à titre personnel à la victoire de Barack Obama en 2008. Mais il ne quitte pas totalement le navire. À 62 ans, il sera conseiller technique sur la science et la technologie et restera membre du Conseil d’administration.

Source :

Challenges

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar