PARTAGER

Amazon a déposé un nouveau brevet qui porte sur un drone capable de s’autodétruire. Une nouvelle qui nous rapproche un peu plus des drones livreurs, qui pourraient bientôt venir frapper à nos portes.

L’autodestruction : une fonction de sécurité

Dans le commerce, il nous est possible d’acquérir des drones de loisir. Ces derniers sont généralement très légers (moins d’un kilogramme pour la plupart). Lorsque l’un de ces engins s’écrase sur quelqu’un, ce poids suffit à causer des blessures ou de vives douleurs. Si Amazon souhaite un jour livrer ses colis par drones, ils devront être capables de soulever des charges parfois lourdes. Ainsi, ils embarqueront sans doute des moteurs puissants qui viendront considérablement alourdir l’appareil.

drone
Crédit photo : Drone – Goh Rhy Yan – Unsplash

Alors, si l’on imagine qu’un drone d’Amazon déjà lourd et qui en plus porte un colis vient s’écraser sur quelqu’un, il est fort possible que cette personne se retrouve à l’hôpital. Et ce genre d’accident n’est souhaitable ni pour les entreprises ni pour les passants. Ainsi, Amazon souhaite développer une technologie axée sur la sécurité pour éviter que des incidents de cette nature ne se produisent.

Si les drones tombent, ce ne sera pas entier

Avec son brevet, Amazon nous montre le fonctionnement de ce système. Dans l’idée, les drones seraient conçus avec des pièces détachables. Un dispositif de destruction automatique devrait être déclenché en cas de problème et notamment si le drone détecte une perte d’altitude anormale. Cependant, Amazon ne précise pas de quelle façon les drones se désagrègent. On imagine alors que cela se fera au moyen de ressorts, de crochets ou peut-être même de minuscules charges explosives.

drone
Crédit photo : Drone – Jason Blackeye – Unsplash

L’objectif est donc de diviser une masse lourde (le drone de plusieurs kilogrammes) en petits morceaux ne pesant que quelques dizaines ou centaines de grammes. Pour Amazon, cela devrait suffire à limer les dégâts et éviter les poursuites en cas de chute de drones.

Source :

Clubic