PARTAGER

Entre TiVo et Comcast, les batailles juridiques liées aux brevets s’enchaînent. Alors que la dernière bataille date du mois de novembre dernier, une autre est déjà sur le point de s’ouvrir.

TiVo accuse encore Comcast de violation de brevets

Beaucoup pensaient que la récente affaire entre les deux entreprises pourrait être la dernière. Et pourtant, il n’en est rien puisque TiVo a décidé de remettre le couvert. Et pour cause, la société accuse Comecast d’avoir à nouveau violé des brevets dans le Massachusetts et en Californie. Selon les avocats de l’affaire, les box proposés dans la gamme X1 de Comcast enfreindraient un total de huit brevets détenus par TiVo (qui appartient au groupe Rovi).

tivo
Logo Tivo – Crédit photo : Wikimedia.commons

Enrique Rodriguez, le PDG de la firme TiVo, a expliqué que : « Rovi a créé des innovations qui ravissent les consommateurs » avant d’ajouter : « l’engagement envers les clients et actionnaires nous force à protéger ces précieuses inventions d’une utilisation non autorisée ». En 2016, Rovi a racheté la société TiVo, mais décida de conserver le nom le plus connu des utilisateurs. Au total, le groupe détient près de 6 000 brevets.

Des condamnations déjà tombées pour Comcast

L’International Trade Commission avait donc déjà condamné Comcast en novembre dernier pour avoir violé deux brevets détenus par TiVo avec les box de la gamme X1. Elle avait donc décidé d’interdire à l’import les produits la composant. Comcast avait alors pris l’initiative de désactiver les fonctions concernées par la violation de brevets des box pour leur permettre d’être vendues en toute légalité.

tivo
Logo Comcast – Crédit photo : Wikimedia.commons

TiVo souhaiterait, à terme, contraindre Comcast à renouveler l’accord de licence que les deux entreprises avaient conclu il y a plusieurs années. Ce denier avait expiré en 2016, après plus de dix ans d’activité. Ainsi, TiVo estime que Comcast continue à utiliser ses technologies protégées, sans s’inquiéter des obligations qui lui incombent.

Source :

Kulturegeek