PARTAGER

Avec le succès monstre de la NES Classic Mini, la ruée vers le rétrogaming connaît son âge d’or. Les anciennes consoles de notre enfance refont surface les unes après les autres. Prochainement, le C64 Mini viendra grossir ces rangs.

Le rétrogaming en plein apogée

Les anciennes consoles ont plus que jamais la cote, et elles reviennent en force. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre l’arrivée prochaine du C64, ou Commodore 64. Le petit ordinateur personnel des années 80 aura aussi le droit à son quart d’heure de gloire en mars prochain.

C64
C64 — Crédit photo : Koch Media

La firme Koch Media a effectivement annoncé la commercialisation du C64 Mini, une version revisitée et compactée du célèbre Commodore 64. L’ordinateur de la marque éponyme avait été lancé sur le marché durant l’année 1982 et devint très vite une référence du jeu vidéo. Beaucoup de gros classiques du genre sont issus de cette console au look particulier. En cinq ans, plus de vingt millions d’exemplaires s’étaient écoulés. Ces chiffres étaient très impressionnants à l’époque et ont permis de hisser le C64 au rang d’ordinateur personnel le plus vendu au monde. Ensuite, l’Amiga – une autre console de Commodore – a fait son apparition.

Le C64 Mini bientôt sur le marché du jeu vidéo

Aujourd’hui, les composants de cette machine vont sans doute vous faire sourire. Le C64 est équipé d’un processeur 8 bits 6510, une puce graphique VIC-II qui propose 16 couleurs et 64 ko de RAM. Rien que ça. Le C64 pourra bien sûr compter sur d’autres composants pour tourner et pourra être relié à votre télévision avec un port HDMI. Deux ports USB permettront d’y connecter un clavier ou une souris.

Un petit rappel des jeux de Commodore 64 présentés en une vidéo de dix minutes :

Par ailleurs, 64 jeux seront préinstallés dans l’espace de stockage du C64 Mini. Enfin, l’appareil débarquera sur le marché le 28 mars prochain, pour le plus grand bonheur des nostalgiques et des amateurs de jeux vidéo rétro. Il sera vendu au prix de 79,99 euros.

Source :

Kulturegeek