PARTAGER

Tout juste un an près une première tentative ratée de lancement d’une mini-fusée, la Japanese Aerospace Exploration Agency vient de réussir sa mission.

Lancement d’une minuscule fusée au Japon

Il y a un an maintenant, la Japanese Aerospace Exploration Agency tentait de lancer une petite fusée. Celle-ci devait permettre de placer des satellites en orbite. Seulement, elle n’était pas parvenue à atteindre son objectif. L’agence japonaise a donc réitéré un lancement en 2018, cette fois-ci soldé par une réussite.

Le lancement de la fusée en vidéo :

Ce week-end, l’agence est parvenue à lancer la plus petite fusée de placement de satellites. Il s’agissait d’une démonstration, mais la fusée transportait un petit cubesate du nom de TRICOM-1R. Le petit satellite équipé de plusieurs caméras se trouve donc désormais en orbite basse. Il pourra y effectuer sa mission basée sur l’observation.

La tendance est à la création de petits engins spatiaux

La fusée SS-520-5 devient donc la plus petite à avoir opéré une mise en orbite de satellite grâce à un lancement parfaitement mené. Les ingénieurs de l’agence se sont appuyés sur la fusée SS-520, un modèle déjà existant auquel ils ont ajouté un étage supplémentaire. Cette modification a permis au lanceur d’embarquer le satellite et de le placer en orbite basse.

orbite
Logo Japanese Aerospace Exploration Agency — Crédit photo : wikimedia. commons

Une tendance commence à nettement se dessiner avec un nouveau lancement de ce type. D’autres pays se lancent également dans la conception d’engins spatiaux de plus en plus petits, comme la Nouvelle-Zélande. Cette direction prise dans le domaine de l’ingénierie spatiale devrait permettre aux entreprises ainsi qu’aux pays les moins riches d’effectuer des lancements sans avoir à s’offrir les services d’agences onéreuses comme United Launch Alliance ou Space X. La recherche pourrait ainsi sérieusement prendre une autre tournure et multiplier les missions d’exploration spatiales.

Source :

Kulturegeek