PARTAGER

Facebook améliore sa modération avec un nouveau bouton « Downvote » qui aura pour fonction de déclasser les commentaires et les messages offensants. Cette fonction reste pour l’instant en phase de test sur des pages du réseau social aux États-Unis.

Un bouton longtemps réclamé

Un porte-parole de Facebook a tenu à préciser à Techcrunch que la firme ne testait pas un bouton « Je n’aime pas ». Ce dernier est en effet réclamé par de nombreux internautes, mais la firme a toujours refusé d’inclure cette fonctionnalité. Elle a justifié cette décision par le désir de créer un lieu d’échange positif. Pourtant, de nombreux observateurs ne voient pas la différence avec le bouton « Downvote » proposé par le géant américain.

Pour ce porte-parole, ce bouton est « un moyen pour les internautes de faire un retour sur les commentaires publiés sur une page publique ». Il permettra de savoir pourquoi vous n’aimez pas une publication. Ce peut être le cas si vous le considérez faux, insultant ou discriminant, ce qui n’a rien à voir avec « dislike ».

Un processus de modération simplifié

Ce nouveau bouton, qui n’est présent pour l’instant que chez 5 % d’utilisateurs d’Android en anglais, pourrait être utilisé pour envoyer des informations au service de modération. Ainsi, à chaque clic, le commentaire sera retiré de votre flux d’actualités, puis il sera déclassifié et, enfin, il apparaîtra en dernier lieu chez les autres utilisateurs. Le commentaire pourra être aussi signalé à la modération de Facebook.

Pour justifier votre demande, le processus sera plus simple que la manière de procéder actuellement. Ainsi, trois options seront disponibles : vous pourrez choisir entre « offensant », « hors sujet » et « trompeur ». Cette nouvelle fonctionnalité de Facebook aura cependant ses limites avec un risque de manipulation sur un vrai sujet. En cas de succès, l’opération sera étendue au niveau international.

Source :

Sudouest