PARTAGER

La nouvelle plateforme de streaming de Disney sera lancée en 2019. Elle viendra concurrencer Netflix en s’alliant à Hulu. Néanmoins, Disney n’aurait pas l’intention d’effacer l’actuel leader du marché.

Disney ne souhaite pas tuer Netflix

Kevin Mayer, le chef de stratégie chez Disney, a livré une interview à Deadline. Dans ses propos, il a affirmé que la firme n’avait pas l’intention de « tuer » le leader du marché du streaming, à savoir Netflix. C’est une question que beaucoup se posent, et la rumeur était alimentée par Disney lorsque la firme avait retiré quelques-unes de ses propriétés du catalogue Netflix.

disney
Logo Netflix – Crédit photo : Wikimedia Commons

Le catalogue de la future plateforme de streaming sera grandement renforcé par la possible acquisition de la 20th Century Fox. Néanmoins, Mayer garantit que les objectifs de Disney n’ont jamais été de faire couler Netflix. Il va même jusqu’à qualifier son produit d’« excellent ». Disney souhaite simplement se positionner sur le marché.

Une intention durable ?

Si l’intention première de Disney n’est pas de s’attaquer à la célèbre plateforme, elle en a bien le pouvoir. La firme pourrait décider à tout moment de récupérer les séries Marvel qui participent au succès de Netflix comme Jessica Jones ou Daredevil pour ensuite les intégrer au catalogue d’Hulu. En effet, les contenus définis comme étant trop violents ou non conformes aux standards familiaux de Disney iront tout droit sur Hulu. Kevin Mayer a également précisé que la marque souhaitait s’installer de façon durable sur le paysage des services télévisuels à la demande.

disney
Crédit photo : Domaine Public – Pexels

La firme souhaite offrir aux consommateurs la possibilité d’accéder à un contenu encore plus vaste. D’ici 2019, les projets de Disney peuvent encore évoluer et de nouveaux partenariats peuvent voir le jour. Si le rachat de la Fox finit par aboutir, Disney sera propriétaire de 60 % des parts de Hulu. La firme de Mickey pourra donc investir davantage dans la plateforme. En ce qui concerne le prix d’accès aux contenus, aucune information n’a été communiquée pour le moment.

Source :

Hitek