PARTAGER

Le concept de la peau électronique fait son bout de chemin et continue de susciter de nouvelles idées. La dernière en date cible un usage médical.

Une peau capable d’afficher la fréquence cardiaque

Les nouvelles idées ne cessent de fuser en termes d’utilisation possible de la peau électronique. Certaines utilités concrètes sont également évoquées et étudiées. Ce gadget pourrait détecter, mais aussi afficher, de réels problèmes de santé chez les utilisateurs. Le gain de temps obtenu serait considérable et pourrait sûrement sauver des vies. C’est tout du moins ce que prétend l’université de Tokyo avec son nouveau prototype : l’« e-skin ».

peau
Université de Tokyo — Crédit photo : Wikimedia Commons

L’« e-skin » (que l’on peut traduire par la « peau connectée »), est un outil capable de détecter et de mesurer les signes vitaux classiques à l’image du rythme cardiaque. Les données mesurées peuvent être affichées sur la peau et le tout en temps réel.

Une électrode en « nanoréseau »

Le dispositif e-skin fonctionne à l’aide d’une électrode placée en « nanoréseau » combiné à un câblage flexible ainsi qu’à des micro-LED. Ces dernières sont capables d’afficher des images basiques qui s’adaptent aux formes et aux courbes du corps, notamment lors des mouvements.

peau
Crédit photo : Milada Vigerova – Unsplash

Si le tout est parfaitement paramétré, un simple coup d’œil sur la main ou sur toute autre partie du corps sur laquelle le dispositif est positionné permet alors d’accéder de manière immédiate aux données physiologiques basiques. Ce projet n’a rien d’anodin et ne constitue pas un simple test. Le Japon prévoit de mettre ce produit en circulation dans les trois années à venir. Il souhaite faire bénéficier ses citoyens d’une technologie capable de leur sauver la vie. En effet, la réactivité de l’e-skin permet de mettre en évidence une anomalie et de la traiter le plus rapidement possible. Un problème cardiaque sera par exemple immédiatement signalé à l’utilisateur, qui pourra se faire soigner dans les plus brefs délais.

Source :

Kulturegeek