PARTAGER

Chaque année, les joueurs attendent impatiemment l’arrivée de l’automne et de la Paris Games Week (PGW). Cette année, ils pourront profiter d’un nouveau venu, et ce dès le printemps.

Le Play by PAX : un positionnement différent

Depuis 2010 se tient dans la capitale française la Paris Games Week. Ce rendez-vous unique et incontournable a lieu chaque année à l’automne. Néanmoins, les 21 et 22 avril prochains se tiendra le Play by PAX, un festival venu tout droit des États-Unis. Reed Exhibitions (Comic Con de Paris, festival du livre) est aux commandes de l’événement. Le but de l’initiative est de rassembler les fans de jeux vidéo.

La présentation vidéo de l’événement prévu pour 2018 :

En effet, PAX a pour objectif de célébrer les divers aspects du gaming et pas uniquement les derniers titres à la mode. Les studios indépendants, les jeux sur PC, le rétrogaming et même les jeux de société sont mis à l’honneur. Le festival est davantage centré sur la passion et les désirs des joueurs.

Une version du Play by PAX adaptée à la France

Selon le responsable des contenus PAX, il serait arrogant de vouloir transposer telle quelle la version américaine du festival. Les organisateurs souhaitent au contraire s’appuyer sur les communautés locales et sur la convivialité. L’événement est organisé par des fans pour les fans. Diverses associations travaillent donc avec le futur directeur du festival. Selon lui, seuls 20 % des stands seront commerciaux. Tous les autres seront tenus par des associations.

pax
Crédit photo : Domaine public – Pexels

Contrairement à la Paris Games Week, il est impossible d’acheter un ticket à l’unité. Les entrées seront vendues 29 euros pour le samedi et le dimanche. L’essentiel des recettes du festival dépend de la vente des billets. L’objectif des organisateurs est de réunir un total de dix mille personnes sur les deux jours. L’espace total consacré au festival est de dix mille mètres carrés. Il est important que tout le monde puisse assister aux conférences, aux concerts, aux tournois et ainsi prendre plaisir à visiter les stands.

Source :

Challenge