PARTAGER

L’agence spatiale américaine a annoncé la mort imminente de son télescope spatial Kepler. En effet, les estimations de la NASA indiquent que la fin de l’engin est prévue pour les mois à venir.

La fin du télescope spatial Kepler 

La NASA a envoyé Kepler en 2009. Après neuf années de bons et loyaux services, l’appareil devrait bientôt « mourir ». Tout n’a pas été simple pour l’engin qui a subi de lourdes péripéties durant un peu moins d’une décennie. C’est à partir de 2013 que les choses se sont corsées pour Kepler. 

Un documentaire retraçant le travail de Kepler dans l’espace :

En effet, Kepler a dû faire face à une panne de stabilisateurs il y a cinq ans. Mais il a également connu pas mal de problèmes techniques et s’est trouvé confronté à des émanations de rayons cosmiques intenses et dangereux pour ses équipements. L’agence avait même pensé avoir perdu son télescope à 600 millions de dollars l’espace de quelques instants. En 2014, la durée de vie restante estimée pour Kepler laissait peu d’espoir à l’appareil. Pourtant, il aura encore vécu quatre ans.

Dix-sept campagnes de recherche d’exoplanètes

À l’origine, la NASA avait estimé que Kepler pourrait survivre à dix campagnes de recherche d’exoplanètes. Au final, l’engin en aura mené dix-sept. Il semblerait donc que l’année 2018 soit la dernière pour Kepler. Il aura étudié des exoplanètes durant ses quatre premières années d’exercice. Depuis 2013, il s’attelait à la recherche de nouvelles dans une zone plus étendue de notre galaxie et en a détecté 2 649.

kepler
Exoplanète — Crédit photo : Wikimedia Commons

Avant son odyssée spatiale, seule une centaine d’exoplanètes avaient pu être identifiées. C’est maintenant au tour de TESS de reprendre le flambeau et de prolonger les missions menées par Kepler. TESS recherchera des planètes hors du Système solaire et concentrera ses recherches sur les étoiles les plus brillantes se trouvant à moins de trois cents années-lumière de la Terre. Il devrait ainsi compléter le travail mené par Kepler, d’ores et déjà condamné.

Source :

Begeek