PARTAGER

Instagram est le réseau social de partage de photos le plus utilisé du monde. Fort de son milliard d’usagers la plateforme désormais propriété de Facebook ne cesse de se développer. Au point de s’incruster dans le paysage web digital de nombreuses nations, y compris celles où un bon accès au Web demeure un luxe. Pour ces utilisateurs dont l’accès à internet est problématique ou pour tous ceux désireux de voir Instagram pomper moins de données mobiles, Facebook vient de dévoiler Instagram Lite. Une version plus simpliste et minimaliste d’Instagram.

Après Facebook et Messenger, place à Instagram

Facebook semble engagé dans un vaste programme d’amincissement visant à réduire l’impact de l’usage de ses applications phares sur nos appareils mobiles. Nombreux furent les utilisateurs qui se sont plaints de Facebook et les quantités colossales de données mobiles que l’application consommait. Il faut avouer que le client Facebook aussi bien sur l’iOS qu’Android est une usine à gaz. En réponse, Facebook livra Facebook Lite. Un client qui se concentre sur l’essentiel, qui pèse moins, consomme moins.

De la même manière les utilisateurs ont critiqué Messenger et Facebook répondit avec Messenger Lite. Instagram est la dernière application en date de Facebook à accueillir une version Lite. Une version allégée du réseau social axé sur la photo.

Instagram Lite, le nouveau client ultra léger du réseau social de partage de photos – Crédits photo : Instagram

Cette version d’Instagram est spécialement conçue pour les smartphones peu puissants. Mais également pour les utilisateurs disposant de forfaits limitant leur usage de la toile. Sans oublier ceux vivant dans des zones où le haut débit est synonyme d’utopie. Premier changement et pas des moindres, comparé à Instagram, la version Lite ne pèse que 573 Ko. Soit moins d’un méga.

Le second changement se situe au niveau de la fluidité de l’application. Instagram Lite obéit au doigt et à l’œil. Cerise sur le gâteau, l’application consomme plus de 70 % moins de données. Selon Facebook.

WhatsApp dans les starting blocks ?

Lui aussi propriété de Facebook, WhatsApp fait partie de ces applications qui occupent beaucoup de place dans nos smartphones et tablettes. Déjà du fait de son poids à l’installation assez important (plus de 100 Mo). Mais également du fait de son impact à long terme sur les appareils mobiles.

WhatsApp consomme en effet beaucoup d’énergie. De plus, l’application pompe des quantités astronomiques de données mobiles. Du coup, rien n’empêcherait Facebook de pondre un client plus léger qui prendrait potentiellement le nom de WhatsApp Lite.

L’idée fait son chemin, puisque des concurrents tels que Telegram disposent déjà d’une version plus légère et moins gourmande de leur client de messagerie instantanée.

Source :

Tech Crunch