PARTAGER

Au cœur des débats, le dioxyde de carbone dans l’atmosphère est une préoccupation majeure pour l’humanité. Les experts pensent qu’il est possible de l’aspirer, et pour un prix bien inférieur aux prédictions.

Une capture moins coûteuse que prévu

Le CO2 est un gaz tout à fait naturel, mais nous en rejetons bien plus que nous ne sommes capables d’en absorber. Cet excès d’émissions de dioxyde de carbone serait à l’origine d’un réchauffement climatique. Il semblerait qu’il existe un moyen pour capter ce gaz dit « à effet de serre ». Mais jusqu’ici nous le pensions trop onéreux.

capture
Pourrions-nous stopper le réchauffement climatique ? – Crédit photo : Martin Adams – Unsplash

Cette idée se base sur l’aspiration du gaz dans l’air. Les scientifiques avaient écarté cette possibilité en raison de son coût trop élevé. En effet, selon le résultat d’une étude publiée dans le Proceedings of the National Academies, le coût de traitement du gaz s’élèverait à 1 000 dollars par tonne. Mais selon une étude parue dans Joule, les coûts réels sont bien moins importants. On peut atteindre un coût de traitement de 232 dollars par tonne, voire de 94 dollars.

Une étude qui ne reste qu’une estimation

Dans cette nouvelle étude, le CO2 capté serait utilisé comme carburant alternatif. Mais dans la version la plus onéreuse, il serait capté pour être stocké dans le sol. Pour l’heure, rien n’est fait. Selon un chercheur du MIT Energy Initiative nommé Howard Herzog, il faut faire preuve de prudence. On ne peut pas réellement confirmer ces coûts. Il faut donc les prendre avec des pincettes. Le montant total reste indéfini.

capture
Crédit photo : Adolpho Felix- Unsplash

Il est difficile de savoir si ce dispositif sera mis en place, et surtout quand. Mais s’il se révèle aussi peu cher que le suggèrent ces dernières estimations, nous tenons certainement un moyen de traiter cet excédent de CO2. L’avenir de la planète dépend des solutions que nous trouverons et que nous appliquerons.

Source :

Begeek