Microsoft est le second plus gros vendeur de consoles de jeu au monde après Sony. Grâce à sa Xbox le géant du logiciel s’est incrusté dans le paysage des solutions ludiques depuis belle lurette et poursuit une politique évolutive qui vise désormais à affranchir sa console de jeu de toute contrainte physique. Une Xbox One S devrait prochainement voir le jour dépourvue de lecteur de disques.

Mais aussi pour mettre en avant les jeux en ligne

Ce n’est un secret pour personne que le Xbox Live , la plateforme ludique en ligne de Microsoft, peine à décoller. Ceci est en partie dû au tarif pratiqué par la firme sur des productions qui sont aisément échangeables sur le marché du disque.

Du coup cette décision de Microsoft cache en quelque sorte un aveu d’échec. Dans l’optique de restructurer et mieux mettre en avant les jeux en ligne. Surtout au lendemain de l’annonce par Google de Stadia, son service de jeux en streaming.

La Xbox One S All-Digital – Crédits photo : Windows Central

Microsoft espère ainsi que les utilisateurs vont s’abonner au Xbox Game Pass qui coûte 9,99 euros mensuels afin d’avoir accès au catalogue de jeux en ligne le plus fourni en termes de grosses productions.

Le modèle de Big Micro serait assez différent de celui de Stadia. Si Stadia gère tout dans le cloud (y compris la partie matérielle), Microsoft gardera sa console physique comme base de jeu et proposera des jeux dématérialisés aux joueurs. Finis les disques. De plus il se murmure que la Xbox One S devrait voir son prix chuter compte-tenu du fait qu’il soit dispensé de lecteur de disques.

Quelles performances pour la prochaine Xbox One S ?

Si les détails intimes de la prochaine Xbox demeurent secrets pour l’instant, nous savons cependant qu’elle offrira un espace de stockage de 1 To, et sera compatible avec le HDR 10, tout en étant capable d’afficher des images en 4K.

Commercialisée dès le 7 mai prochain cette console devrait porter le nom de Xbox One S All-Digital.