Google n’a de cesse d’améliorer ses applications et services en ligne. Après avoir annoncé une refonte fonctionnelle de Gmail qui devrait embarquer de nouvelles fonctionnalités liées à l’intelligence artificielle, la firme de Mountain View devrait prochainement mettre le cap sur Maps afin de lui greffer une technologie inédite de navigation par GPS basée sur un mixage des données produites par les bus, le métro ou les VTC et les vélos. Ceci dans l’objectif d’améliorer les itinéraires des trajets proposés aux utilisateurs.

Google Maps se prépare à accueillir une nouvelle fonctionnalité

C’est hier en fin de soirée que Google a annoncé travailler sur une nouvelle fonctionnalité porteuse pour Maps, son service de navigation GPS multiplateformes. Parmi les nouveautés que devrait recevoir Maps, la firme entend étoffer ses itinéraires et les enrichir grâce aux données mises à disposition par tous les autres moyens de transport. Notamment les plus usuels que sont le vélo, les bus ou le métro et les VTC.

Le futur de Google Maps – Crédits photo : Google

Cela a pour objectif d’optimiser le temps de transport d’un point A à un point B en limitant par exemple de tomber dans les bouchons ou dans une route en chantier ou travaux de réfection.

Pas juste un enrichissement des itinéraires

Outre l’enrichissement des itinéraires l’application devrait gagner en informations relatives aux services proposés sur la voie publique. Notamment les vélos en libre-service ou les VTC disponibles en fonction de la position géographique de l’utilisateur. Ainsi depuis Maps il sera possible de choisir avec quel mode de transport on souhaite effectuer le trajet, selon son itinéraire.

Le futur de Google Maps – Crédits photo : Google

A quand ces nouvelles fonctionnalités ?

Encore en développement, les nouveautés de Google Maps devraient débarquer sauf surprises dans les semaines à venir. Dans un premier temps et comme d’accoutumée seuls les Etats-Unis seront concernés, puis le Canada suivra, l’Australie et le Royaume-Uni suivront, avant que le reste de l’Europe et enfin du monde, ne puissent en profiter pleinement.

Source :

KultureGeek

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here