Aujourd’hui, internet est devenu inévitable lorsqu’on souhaite développer un « vrai business ». C’est pourquoi, la plupart des structures actuelles possèdent un site internet pour acquérir et fidéliser leurs clients. Cependant, bien que cela puisse sembler assez facile lorsque c’est dit ainsi, il en est tout autre en réalité. En effet, la concurrence est plus rude sur Internet et il faut se servir des grands moyens pour s’imposer : le tracking par analytics.

Considéré comme une technique d’étude qui vous permet de comprendre vos clients, le tracking aide en général à offrir mieux afin d’accroître son rendement. C’est pourquoi, nous avons décidé dans cet article de faire le point sur cette technique devenue indispensable. Chronologiquement, nous verrons une définition claire de ce terme anglophone, son fonctionnement, ses atouts et comment le mettre en place de façon efficace.

Qu’est-ce que le tracking par analytics et pourquoi faire ?

Pour que vous compreniez mieux le concept de tracking par analytics, imaginez ceci : vous possédez un site internet qui commercialisant des produits ou services destinés à une cible particulière. Chaque mois, des visiteurs atterrissent sur votre site et commandent produits/services. A ce niveau, tout va bien, vous avez des ventes, etc.

Cependant, vous ne savez pas qui sont vos clients ; pourquoi ils achètent chez vous ; ou encore comment est-ce qu’ils font pour atterrir sur votre site. Bien que le plus important soit de vendre, on convient que les réponses aux questions précédentes peuvent aider à accroître les ventes. Par exemple, la réponse à la seconde question peut vous permettre d’améliorer ou de spécialiser vos services et produits. Celle à la troisième de bien gérer vos campagnes marketing

Par définition donc, le tracking par analytics est une stratégie en marketing digital qui vous permet de pister des internautes afin de mieux adapter vos offres. Lorsqu’on parle de piste ici, il s’agit d’étudier le ce que font vos visiteurs avant d’arriver sur votre site ; ce qu’ils font une fois sur votre site ; et ce qu’ils font après. Bien que cette technique se soit heurée à des controverses juridiques, elle est autorisée quand effectuée de façon anonyme pour accroître ses performances.

En d’autres termes, il s’agit d’une collecte de données globales sur Internet ! Grâce aux informations fournies par cette collecte, vous pouvez par exemple, adapter vos landings pages en fonction des besoins de votre cible. Ou mieux, rendre votre site plus convivial sa navigation plus agréable. L’agence btob Junto propose de découvrir notamment l’importance de cette data et les bonnes pratiques à adopter pour en faire un outil efficient de votre stratégie marketing que nous allons maintenant aborder.

Comment fonctionne cette stratégie marketing ?

Globalement, le tracking par analytics fonctionne grâce à deux piliers : les cookies de vos utilisateurs et le JavaScript. En effet, grâce à ces deux composants, que les fournisseurs de tracking peuvent pister les internautes et étudier leur comportement sur la toile.

Par exemple,

  • Étudier les sites qu’ils ont visités ;
  • Les URL utilisées ;
  • Les moyens de paiement préférés ;
  • Leur comportement sur les réseaux sociaux, etc.

En gros, les informations que vous pouvez avoir avec cette stratégie sont immenses, et grandement utiles lorsque vous en faites bon usage. Pour les experts, c’est pratiquement un moyen indispensable pour développer une activité en ligne.

Comment réaliser un bon tracking pour accroître son rendement ?

Pour réaliser un tracking qui convertit vraiment, vous ne devez pas négliger les informations que vous obtenez. En effet, il faudra prendre en compte toutes les informations importantes ainsi que ceux spécifiques à votre secteur d’activité.

Les éléments les plus importants lorsqu’on fait du tracking par analytics

  • Faire la différence entre sections, nombre d’utilisateurs et pages vues

Lorsqu’on fait du tracking, il est impossible d’éviter les sections, le nombre d’utilisateurs et les pages vues. Pour ceux qui ne le savent pas, ces données vous permettent de comprendre votre réel trafic. Ici, les sections représentent le nombre de visites au cours d’une période (si un visiteur consulte votre site 3 fois pendant la période, les trois fois sont comptabilisées dans les sections).

Quant au nombre d’utilisateurs, il représente le nombre de visites uniques. En d’autres termes, un utilisateur qui visite votre site deux fois au cours de la période d’analyse ne sera compté qu’une seule fois. S’agissant des pages vues, le nom est assez parlant ! Il s’agit de toutes les pages qui ont été consultées lors des visites sur votre site web.

  • Connaitre et comprendre le taux de rebond

Comme les valeurs précédentes, connaître et analyser son taux de rebond est indispensable pour contrôler de façon précise le comportement de votre audience. En effet, il représente le pourcentage des internautes qui sont arrivés sur votre site, mais n’ont visité qu’une seule page. Ici, on peut se précipiter et conclure qu’un pourcentage plus bas est préférable à un pourcentage élevé. Cependant, cela n’est pas forcément le cas !

En effet, que ce soit un taux bas ou haut, il y a des avantages ! Si le taux est bas par exemple, cela peut signifier que le visiteur à consulter d’autres pages du site. Par conséquent, votre site est attrayant et le canal marketing est bien construit. Si le taux est grand, cela peut signifier que votre site est assez précis et donc les utilisateurs qui arrivent sont satisfaits du premier coup car ils trouvent précisément ce qu’ils recherchent. C’est pourquoi, il est préférable d’associer le taux de rebond avec la durée de visite pour mieux comprendre l’efficacité des pages de votre site.

  • Connaitre la provenance de vos visiteurs

Savoir d’où viennent ses visiteurs est assez important pour vos prochaines campagnes. En effet, si la plupart de vos visiteurs viennent des moteurs de recherche, cela signifie que votre SEO est bien construit et vous devez continuer dans la même lancée. En revanche, si la plupart de vos visiteurs viennent d’ailleurs (ex : réseaux sociaux ou liens depuis d’autres sites), il faut à priori revoir votre SEO et maximiser sur les campagnes externes. Rappelons que le SEO n’est pas une « option » mais doit être pensé dès la conception de votre site web, ne serait-ce que pour produire des contenus pertinents et référencés sur les requêtes que vous comptez viser.

N’oubliez pas de vous servir d’autres éléments plus spécifiques en fonction de votre secteur d’activité.

Les éléments que l’on peut suivre avec le tracking par analytics sont nombreux et presque infinis. Ceux que nous avons listés précédemment sont des informations basiques et utiles dans tous les cas. Cependant, vous pouvez aller plus loin et adapter votre tracking en fonction de votre activité.

Par exemple, si vous avez un site e-commerce, comparer les moyens de paiement les plus utilisés peut vous aider à mieux les mettre en exergue sur votre site pour là encore, rendre ce dernier plus « user-friendly » et incitant davantage à l’acte d’achat.  

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !