20 classiques du cinéma des années 1940 à voir

Les années 1940, une période trouble de notre histoire, plutôt confuse, une période marquée par des avancées technologiques considérables et aussi par l’horreur de la guerre, l’occupation, et toutes les conséquences que nous lui connaissons maintenant. Pourtant, ce drame n’a pas empêché les créatifs de ce monde de donner leur point de vue, d’émettre des critiques sur la situation ou ont simplement cherché à faire rêver des populations en proie à la peur permanente. Toolito sort les vieux cartons et vous invitent à découvrir 20 classiques de l’époque, une belle opportunité d’apprendre en se divertissant.

Printemps Tardif, 1949

Réalisé par Yasujirô Ozu
Avec Chishû Ryû, Setsuko Hara, Yumeji Tsukioka

Les films du maître Ozu ont cette particularité d’happer le spectateur dans leur histoire. C’est encore le cas dans Late Spring, l’histoire d’une mère cherchant à se “débarrasser” de sa fille en la mariant. Nous, nous assistons à la scène, impuissant mais espérant le meilleur pour nos protagonistes.

Arsenic et Vieilles Dentelles, 1944

Réalisé par Franck Capra
Avec Cary Grant, Priscilla Lane, Raymond Massey

Des barres, comme diraient les jeunes, ce film est vraiment un concentré de scènes hilarantes, de mimiques déconcertantes (Cary Grant est exceptionnel), une histoire loufoque avec des tantes qui assassinent leurs prétendants, un frère qui croit être Roosevelt, du grand n’importe quoi.

Colonel Blimp, 1943

Réalisé par Emeric Pressburger et Michael Powell
Avec Roger Livesey, Deborah Kerr, Anton Walbrook

Colonel Blimp est un film plutôt méconnu, dommage, car c’est un pur moment de magie, de la poésie à l’état pur. Un film sur la guerre, certes mais pas que. C’est avant tout un film sur l’Homme, et une réponse sur ce qu’est l’homme, à savoir un père et un enfant, les deux à la fois.

La Belle et La Bête, 1946

Réalisé par René Clément et Jean Cocteau
Avec Jean Marais, Josette Day, Marcel André

Désolé les enfants, mais pour le coup La Belle et La Bête de Jean Cocteau n’est pas qu’un joli conte de fée. C’est à l’image de Cocteau lui-même, profond, surréaliste, le réalisateur explore la complexité des sentiments, et cherche l’impact à travers des images plutôt que des mots.

Brève Rencontre, 1945

Réalisé par David Lean
Avec Celia Johnson, Trevor Howard, Stanley Holloway

Mesdames, j’espère que vous êtes attentives, oubliez tout ce que vous avez pu voir, Brève Rencontre est le film romantique par excellence. Imaginez, une gare, un café, deux individus mariés construisant malgré eux un amour impossible à force de rencontre.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici